Développement durable

Le réseau électrique français à l’horizon 2035 : oui à la transition énergétique

La capacité des réseaux électriques à accueillir une part de plus en plus importante des énergies renouvelables a souvent fait débat, en raison de leur intermittence ou de leurs « coûts cachés ». Ce problème, fréquemment présenté comme un frein au développement des énergies renouvelables, ne devrait plus avoir lieu d’être puisque RTE montre aujourd’hui qu’il est possible d’intégrer les énergies renouvelables sur le réseau en garantissant la qualité des services et, qui plus est, en maintenant les investissements à un niveau raisonnable. Le Syndicat des énergies renouvelables se félicite de la publication de la RTE.

La Poste à la recherche d’un PPA pour son électricité verte

Le groupe La Poste lance un appel d’offres pour l’étude et la mise en œuvre d’un ou de plusieurs Green corporate power purchase agreement (GC PPA). Elle poursuit sa démarche environnementale et tente de se protéger contre la volatilité des prix de l’énergie.

Pour éviter les pénuries d’électricité, l’Allemagne aura besoin de 160 GW d’énergie solaire d’ici 2030

Le cabinet d’études EuPD Research a analysé les mesures à prendre pour remplacer les centrales nucléaires et à charbon qui fermeront en Allemagne. Le déploiement du photovoltaïque semble être la meilleure option à court terme. Cependant, parallèlement, la capacité de stockage devra être multipliée par 30 d’ici 2040 pour que l’énergie solaire puisse devenir le principal pilier du système énergétique du pays.

La loi énergie-climat ne suffira pas pour amorcer l’autoconsommation collective

Le secteur photovoltaïque français salue l’adoption d’une loi visant à faciliter l’autoconsommation collective, mais prévient que davantage de mesures seront nécessaires pour permettre aux autoconsommateurs de l’Hexagone de partager l’énergie produite par les installations photovoltaïques collectives.

Lancement d’un appel d’offres solaire pour la recharge de véhicules électriques en Martinique

La Communauté d’agglomération du Centre de la Martinique souhaite réaliser une centrale photovoltaïque qui alimentera une infrastructure de recharge de véhicules électriques et une partie de son siège en autoconsommation.

Une startup française lance le premier moteur solaire sur le marché

Cette invention convertit l’énergie produite par des cellules photovoltaïques directement en mouvement mécanique, sans besoin de batteries ou d’électronique de conversion. Ses pionniers prétendent que la robustesse du moteur solaire permet d’entraîner des pompes à eau et des turbines de ventilation pour une durée de plus de 20 ans – sans besoin de maintenance.

1

Recyclage de déchets photovoltaïques : 3 tonnes collectées au Panama et 25 tonnes au Sénégal

L’association PV Cycle collecte et recycle les déchets photovoltaïques. Ayant traité plus de 30 000 tonnes de déchets solaires depuis sa création, elle estime que 150 000 tonnes de modules PV arriveront en fin de vie d’ici 2030.

Pragma Industries : de l’impact environnemental à l’impact sociétal en roue libre

Fort de son succès au G7 à Biarritz, lors duquel 200 vélos à hydrogène avaient été mis à disposition des journalistes et des dirigeants internationaux, Pragma Industries vient de se voir commander un millier de ses vélos par le président chilien Sebastian Pinera – mais l’ambition de la société ne consiste pas uniquement en une multiplication des ventes ; Pierre Forté, son fondateur, souhaite aussi que ce vélo ait un impact sociétal dans les pays en voie de développement.

L’agrivoltaïsme : un atout pour l’agriculture et pour l’efficacité des panneaux

D’après une équipe de recherche américaine, l’Amérique de l’Ouest, l’Afrique australe et le Moyen-Orient sont les meilleures régions du point de vue de l’efficacité pour combiner agriculture et énergie solaire. Les chercheurs affirment également que les terres agricoles, les prairies et les zones humides sont les meilleurs environnements pour les projets photovoltaïques. En effet, les conditions d’exploitation de ces terrains sont aussi idéales pour améliorer l’efficacité des panneaux.

Le navire Energy Observer rejoint le Spitzberg en Arctique

Pour l’équipage d’Energy Observer, il s’agit d’une escale symbolique puisque le Spitzberg est considéré comme « l’épicentre du changement climatique », là où les effets du réchauffement climatique sont ravageurs. L’équipage a pu prouver qu’il était possible de parcourir de grandes distances en mer, en respectant l’environnement, même dans des conditions météorologiques extrêmes.

This website uses cookies to anonymously count visitor numbers. To find out more, please see our Data Protection Policy.

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close