Skip to content

Réseaux et intégration

Interview : Le stockage est-il rentable sur les projets solaires ?

pv magazine France s’est s’entretenu avec Corentin Baschet, le responsable des activités d’analyse de marché de la société de conseil spécialisée sur le stockage Clean Horizon, pour parler de l’intérêt potentiel et économique à associer du stockage à un projet solaire, notamment dans le cas des centrales PV à grande échelle.

Penser la charge des véhicules électriques « au fil du soleil »

L’énergie solaire présente de nombreux avantages à être exploitée en source d’alimentation directe pour les systèmes de charge VE, tant en termes de coût et de dimensionnement des installations que parce qu’elle est adaptée aux usages réels de la mobilité. Cette tribune fait le point sur le type d’offre de charge qui pourrait se développer en France.

Un appel à projets de l’Ademe pour des réseaux urbains de chaleur et froid renouvelables

L’initiative vise les villes et les établissement public de coopération intercommunale (EPCI) de moins de 50 000 habitants pour les encourager à développer ou initier un projet de réseau de chaleur et de froid renouvelable ou de boucle d’eau tempérée au sein de leur territoire.

Les autorités irlandaises approuvent le projet d’interconnexion sous-marine avec la France

L’Irlande a donné son feu vert à l’installation d’un câble électrique sous-marin à courant continu haute tension de 700 MW entre sa côte sud et la côte nord-ouest de la France.

La commune sénégalaise de N’Diob se dote d’un système PV+stockage avec un réseau basse tension de 5 km

Déjà lancée dans la dynamique et les initiatives écologiques depuis plusieurs années, la commune du centre-ouest du pays vient de se doter d’un mini-réseau solaire livré par la start-up allemande AfricaGreen Tec. Outre l’installation PV de 50 kWc qui est couplée à un système de stockage en containers, le village s’est équipé d’une chambre froide, de lampadaires, de pompes et filtres à eau solaires.

Les fournisseurs australiens pourront proposer des systèmes électriques autonomes au lieu d’un raccordement trop coûteux

Le régulateur australien de l’énergie a entamé des consultations pour permettre aux systèmes d’alimentation autonomes (SAPS) dirigés par les distributeurs de faire partie du réseau électrique national. Ayant connu un grand succès en Australie occidentale, ces SAPS pourraient bientôt être véritablement déployés dans l’est du pays.

L’opérateur de réseau de Tonga s’est doté d’une capacité de stockage de 29,2 MWh / 16,5 MW

Pour soutenir l’augmentation de la part d’EnR dans le mix électrique (qui devrait atteindre 70 % d’ici 2030) Tonga Power Limited a renforcé les capacités de stockage de son réseau. Livrées par Akuo, les deux technologies de stockage par batteries serviront au déplacement de charge à grande échelle et à améliorer la stabilité du réseau.

Pourquoi les PPA se développent-ils plus vite chez nos voisins ?

Une étude commandée par la CRE analyse des dynamiques et des mécanismes publics de soutien aux énergies renouvelables favorables aux PPA de 12 pays en Europe. La France apparait comme un marché PPA récent et moins dynamique que ses voisins avec quelques 500MW signés sous PPA, soit moins de 10% des nouvelles capacités EnR installées entre 2015 et 2020. Quelques clés de compréhension.

Le projet Xlinks Morocco-UK va poser les plus longs câbles sous-marins HVDC du monde

Les connexions sous-marines haute tension reliant le Maroc au Royaume-Uni devraient atteindre 3800 kilomètres et seront fournies par le fabricant britannique XLCC qui livrera la première production de sa future usine écossaise au projet. Les câbles transporteront le courant de l’installation géante marocaine (7 GW de PV et 3,5 GW d’éolien) vers le réseau britannique. Le premier câble devrait ainsi être opérationnel au début de 2027 et les trois autres être mis en service en 2029.

UE : le Parlement entérine la réforme du financement des réseaux RTE-E et des infrastructures énergétiques

Tous les nouveaux projets d’infrastructures devront contribuer aux objectifs climatiques de l’UE, excluant ainsi les installations basées sur le gaz naturel et les combustibles fossiles dont les financements seront éliminés et dirigés vers l’hydrogène et le captage+stockage du carbone. L’accent sera mis sur le développement de réseaux intelligents afin d’intégrer plus d’électricité renouvelable et de gaz propres dans le mix européen.

This website uses cookies to anonymously count visitor numbers. To find out more, please see our Data Protection Policy.

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close