Skip to content

Réseaux et intégration

Leclanché livre un système de stockage d’énergie hybride pour stabiliser le réseau néerlandais

Les spécialistes du stockage suisse et néerlandais Leclanché et S4 Energy ont achevé leur collaboration sur un projet de stockage d’énergie hybride dans le nord des Pays-Bas – le deuxième qu’ils mènent ensemble dans le pays. Le système de 10 MW fournira de l’énergie pour soutenir la stabilisation de la fréquence pour TenneT, le gestionnaire du réseau de transport néerlandais.

Le réseau belge accueillera une batterie de 25 MW/100 MWh pour les services de réseau

Le système de stockage d’énergie, qui devrait être opérationnel d’ici un an environ, sera fourni par la société finlandaise Wärtsilä et offrira des services tels que la réserve de puissance et la réponse au contrôle de la fréquence.

Réduire les coûts énergétiques de l’Europe grâce à l’interconnexion

À mesure que les énergies renouvelables intermittentes représentent une part plus importante de la palette énergétique dans les régions du monde entier, il devient de plus en plus difficile de s’assurer que l’énergie est disponible là où elle est nécessaire et que l’électricité continue de fonctionner de manière fiable. Le stockage de l’énergie jouera un […]

L’IDA accorde 142 M$ pour moderniser le réseau de Zanzibar et intégrer les ENR

La Banque mondiale, via l’IDA (association internationale de développement) vient d’approuver 142 millions de dollars pour la modernisation du réseau électrique de Zanzibar et l’intégration des énergies renouvelables, notamment une centrale solaire de 18 MWc avec stockage. Ce financement devrait permettre aussi de fournir de l’électricité à quelque 400 000 personnes dans cet archipel de l’Océan indien.

Metaenergia construit des moyens de pointe Wärtsilä pour favoriser les renouvelables en Italie

Le groupe technologique Wärtsilä vient d’annoncer une commande de six centrales de pointe flexibles au gaz naturel, suite à un contrat d’accord-cadre avec Metaenergiaproduzione, membre du groupe italien Metaenergia, pour participer au marché de capacité en Italie à partir de 2022. Ces moyens de pointe seront destinés à favoriser la montée en puissance des renouvelables transalpines.

Première mondiale pour RTE : inauguration de la gestion automatisée du stockage de surplus renouvelables

A l’orée du week-end, le gestionnaire du réseau de transport d’électricité français, RTE a inauguré son premier site expérimental de gestion automatisée de stockage d’électricité à grande échelle, Ringo, à Vingeanne-Jalancourt (commune de Fontenelle, en Côte-d’Or). Une première mondiale pour cette expérimentation testera la gestion automatique des surplus de production d’électricité renouvelable.

Nouvelle solution numérique pour un réseau électrique plus flexible et accueillir plus d’ENR (RTE)

En partenariat avec trois gestionnaires de réseau de distribution d’électricité(GRD) de la région Nouvelle Aquitaine, le responsable du réseau de transport électrique RTE annonce avoir développé une solution numérique Naza (Nouvel automate de zone adaptatif) afin d’éviter la saturation du réseau électrique en cas de pics importants et ponctuels de production d’énergies renouvelables.

Pivot Power, Wärtsilä et Habitat Energy mettent en service une batterie de 50 MW raccordée au réseau à Oxford

Pivot Power, filiale d’EDF Renewables, le finlandais Wärtsilä et Habitat Energy, spécialiste de l’optimisation du stockage sur batterie, ont mis en service hier mercredi le premier système de stockage sur batterie à grande échelle raccordé au réseau britannique de transport d’électricité, à Oxford, au Royaume-Uni.

Le solaire entre 70 GW et 208 GW dans les 6 scénarios de RTE vision 2050

RTE vient de rendre public le bilan de la phase I de son étude « Futurs énergétiques 2050 ». Le gestionnaire du réseau de transport d’électricité y envisage six scénarios pour atteindre la neutralité carbone en 2050. Les renouvelables y occupent une part comprise entre 50% et 100%.

3

Un câble sous-marin pour relier un complexe éolien et solaire de 10,5 GW au Maroc au réseau britannique

La société britannique Xlinks prévoit de construire un complexe éolien et solaire de 10,5 GW au Maroc et de vendre l’électricité produite par cette énorme centrale au Royaume-Uni. Cela devrait être possible grâce à une ligne de transport à courant continu haute tension (HVDC, en initiales anglaises) de 3 800 km reliée à des sites au Pays de Galles et dans le Devon. Le PDG de l’entreprise, Simon Morrish, s’est entretenu avec pv magazine au sujet de cet ambitieux projet et de la manière dont il pourrait devenir réalisable.

This website uses cookies to anonymously count visitor numbers. To find out more, please see our Data Protection Policy.

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close