Skip to content

Politique

Eskom veut investir 6,2 milliards d’euros dans le solaire et l’éolien en Afrique du Sud d’ici 2030.

La société d’électricité sud-africaine Eskom a présenté un plan d’investissement qui prévoit de débourser près de 6,2 milliards d’euros (106 milliards de rands) dans les énergies PV et éolienne d’ici 2030. La quasi-totalité de l’électricité fournie par Eskom provient actuellement de centrales au charbon, une source polluante dont l’entreprise publique souhaite s’éloigner avec un projet de transition énergétique ambitieux.

La Commission européenne approuve le programme français d’incitation aux énergies renouvelables d’un montant de 30 milliards d’euros

Paris entend garantir 34 GW de capacité de production solaire, éolienne terrestre et hydroélectrique d’ici 2026 en offrant des primes – déterminées par des enchères inversées concurrentielles entre les développeurs – aux producteurs pour compléter le prix de l’électricité sur le marché.

Révision des contrats solaires : le Conseil supérieur de l’énergie rejette les propositions du gouvernement

Les projets de textes d’application destinés à encadrer la révision des contrats photovoltaïques ont été présentés le 22 juillet devant le Conseil supérieur de l’énergie (CSE), qui les a rejetés à une très large majorité (13 voix contre, 2 voix pour). Selon le Syndicat des énergies renouvelables, ce vote confirme les effets dévastateurs de la remise en cause de la parole de l’Etat sur une industrie tournée vers la transition énergétique.

1

Une étude du gouvernement allemand évalue le potentiel du solaire flottant sur les lacs des anciennes mines

Environ 500 lacs à ciel ouvert laissés en héritage par l’industrie minière allemande du lignite à ciel ouvert pourraient potentiellement accueillir plus de 50 GW de capacité de production solaire. C’est dans cette optique que le ministère fédéral des Affaires économiques et de l’énergie finance une étude de trois ans sur le potentiel de revenus de cette technologie.

Sept bailleurs sociaux regroupés pour structurer une filière rénovation avec ENR en Hauts-de-France

Sept bailleurs ont décidé de mutualiser leurs compétences et leurs énergies pour lancer un groupement de commandes autour de 22 opérations représentant près de 1000 logements, en Hauts-de-France. Ils créent GIRéØ (Groupement Interbailleurs pour la Rénovation E=0) pour proposer un standard de rénovation à la fois simple et ambitieux (zéro énergie garantie), basé sur une logique de préfabrication et d’industrialisation pour les immeubles, avec énergie renouvelable intégrée en toiture.

L’Irena propose sa vision de l’accélération de la transition énergétique avec 122 millions d’emplois à la clé

Une nouvelle analyse de l’Agence internationale pour les énergies renouvelables (Irena), paru hier mercredi, estime que l’accélération des transitions énergétiques sur la voie de la sécurité climatique au cours de la prochaine décennie peut faire croître l’économie mondiale de 2,4 % par rapport aux données prévues dans les plans actuels. Avec à la clé quelque 122 millions d’emplois liés à l’énergie à l’horizon 2050, et 43 millions dans les renouvelables.

L’Exim Bank of India finance l’électrification en PV de 350 villages au Togo

L’Export-Import Bank of India (Exim Bank of India) a, au nom du gouvernement indien, accordé une ligne de crédit (LOC, en initiales anglaises) de 40 millions de dollars US au gouvernement du Togo pour l’électrification de 350 villages au Togo par des systèmes photovoltaïques.

Premières réactions à l’interdiction américaine d’importer des produits solaires en provenance du Xinjiang

La décision de l’administration Biden d’interdire les importations des produits de quatre fabricants de polysilicium basés dans la province du Xinjiang en Chine a déjà suscité des inquiétudes. Si l’Association des industries de l’énergie solaire salue l’effort du gouvernement américain, d’autres analystes mettent en garde contre « un impact négatif » sur l’industrie solaire du pays.

Appel à manifestation d’intérêt pour deux centrales solaires en Côte d’Ivoire (60 MWc au total)

Avec le soutien d’IFC Advisory, dans le cadre de l’initiative de la Banque mondiale, Scaling Solar, l’État ivoirien représenté par le ministère des Mines, du Pétrole et de l’Energie entend inviter des sociétés ou consortium de développement provenant du secteur privé à participer à un processus de sélection compétitif d’un ou plusieurs producteur(s) indépendant(s) d’électricité (IPP) pour la conception, le financement, la construction, l’installation, la mise en service et l’exploitation de deux centrales photovoltaïques d’une capacité installée totale cumulée anticipée d’au moins 60 MWc situées à Laboa et Touba en Côte d’Ivoire.

L’Irena constate la poursuite de la baisse des coûts des ENR

Selon le dernier rapport de l’Agence internationale pour les énergies renouvelables (Irena), publié hier mardi, la part des énergies renouvelables dont le coût est inférieur à celui de l’option à base de combustibles fossiles la plus compétitive a doublé en 2020. Le coût de 62% de l’ensemble de la production d’ENR ajoutée l’année dernière, soit 162 gigawatts (GW), était inférieur à celui des nouvelles centrales à base de combustibles fossiles les moins chères.

This website uses cookies to anonymously count visitor numbers. To find out more, please see our Data Protection Policy.

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close