Skip to content

Politique

Le département du Loiret souhaite lever 50 M€ pour développer les renouvelables

Lors de sa dernière session, les élus ont présenté un projet de création d’une société d’économie mixte départementale. Cette structure pourra porter directement certains projets ou participer financièrement à des sociétés de projet dédiées. Le département y contribuera à hauteur de 8,5 M€.

Un groupe industriel portugais prépare un guide sur l’octroi de licences relatives aux EnR terrestres

Le principal groupe industriel portugais dans le domaine des énergies renouvelables prépare un guide d’octroi de licences pour les projets énergétiques terrestres. Il vise à simplifier et à clarifier toutes les étapes du processus d’octroi de licences afin d’accélérer la mise en œuvre de projets solaires et éoliens.

La part des EnR dans la consommation finale brute d’énergie atteint 19,3 %

En 2021, la part des énergies renouvelables dans la consommation finale brute d’énergie de la France a crû de 9,3 % pour atteindre 19,3 %. Elle reste cependant toujours en deçà de la trajectoire fixée par les objectifs européens en 2020 et nationaux pour 2030.

Le plan de l’ESMC pour atteindre une production PV européenne de 35 GW en 2025 et 100 GW en 2030

Parmi les objectifs à atteindre, le Conseil européen des fabricants de produits solaires souhaite que 75 % de la capacité photovoltaïque installée soit produite dans l’UE, et demande pour cela le lancement immédiat d’un véhicule financier stratégique spécial d’au moins 5 milliards d’euros.

La Suisse simplifie les critères de construction des installations solaires

Le Conseil fédéral a modifié l’ordonnance sur l’aménagement du territoire (OAT), afin que certaines installations solaires sur les façades, les barrages ou les murs antibruit puissent être plus facilement construites à partir du 1er juillet. L’objectif est de réduire les obstacles administratifs et d’alléger la charge de travail des autorités cantonales.

Une nouvelle usine de production de panneaux solaires de 200 MW inaugurée en Algérie

Située à Ouargla, l’usine financée à 50 % sur fonds propres par le groupe Zergoun Green Energy produira des modules mono PERC M3 de 5 et 6 busbars. Une adaptation des lignes pour accepter les formats M10 et M12 est prévue pour 2023. Selon nos informations, plusieurs autres projets d’assemblage de panneaux PV, pour une capacité additionnelle de 500 MW, pourraient voir le jour en Algérie en 2022 et 2023.

3

En Libye : développer les EnR pour soutenir l’industrie pétrolière ?

Le propos semble paradoxal mais la Libye veut mettre en place un programme d’exploration de l’énergie solaire et éolienne pour soutenir son réseau électrique et continuer de s’approvisionner en investissements. Selon le ministre du pétrole et du gaz du gouvernement intérimaire d’unité nationale, ledit plan est en cours d’élaboration. Il s’inscrit dans la logique de l’accord signé en 2021 avec TotalEnergies pour développer 500 MW de PV.

« Il est urgent de simplifier les procédures de raccordement sur le réseau »

Fin 2021, la DGEC a lancé un groupe de travail « raccordement », visant à rationaliser et à simplifier le cadre réglementaire et législatif concernant la planification du réseau électrique. Victor Danel, Directeur EPC chez BayWa r.e., qui a assisté à l’ensemble des réunions, a accepté pour pv magazine France de revenir sur les enjeux de ces groupes de travail et sur le contenu des échanges, alors que les conclusions devraient être rendues courant juin.

Scatec signe trois PPA pour des projets PV+stockage avec le gestionnaire de réseau sud-africain Eskom

Le groupe norvégien a annoncé la signature de contrats d’achat d’électricité pour trois projets combinant 540 MW de capacité PV et 1,1 GWh de stockage. Lesdits PPA portent sur 150 MW de solaire et entrent dans le cadre du programme sud-africain d’atténuation des risques électriques ouvert aux IPP (RMIPPPP) qui vise à développer au plus bas coût des installations électriques pour soutenir le réseau de l’opérateur sud-africain Eskom.

Les USA gèlent les droits de douane sur les composants solaires en provenance d’Asie

La Maison Blanche a annoncé une exemption tarifaire de 24 mois sur les modules solaires fabriqués au Cambodge, en Malaisie, en Thaïlande et au Vietnam, tout en invoquant le Defense Production Act comme moyen d’accélérer la production américaine.

This website uses cookies to anonymously count visitor numbers. To find out more, please see our Data Protection Policy.

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close