Skip to content

Politique

La relance du nucléaire soulève l’opposition

En parallèle du projet de loi d’accélération des EnR, le gouvernement fait passer un texte pour l’accélération du nucléaire qui entérine, entre autres, la construction de six nouveaux réacteurs. Le manque de consultation sur ces questions stratégiques force l’opposition politique et citoyenne.

1

Observatoire des EnR : le PV a pris du retard en France en 2022

La filière solaire doit atteindre 20,1 GW en 2023 puis 35 à 44,0 GW à fin 2028. « La prolongation du rythme actuel placerait le parc national aux alentours de 19 GW à fin 2022, et seul un marché annuel de 3,5 GW au cours des cinq années suivantes pourrait permettre le respect de la fourchette basse des objectifs à fin 2028 », estime l’Observ’ER dans son dernier rapport.

Le Sénat et l’Assemblée s’accordent pour le projet de loi dit d’accélération des EnR

Les travaux de la Commission paritaire mixte se concluent sur un accord entre le Sénat et l’Assemblée. Un texte commun a été déposé ce mardi 24 janvier 2022. Il sera voté en séance publique par les deux chambres parlementaires prochainement.

Lancement d’un groupe de travail sur l’industrie de la production d’énergie renouvelable

Le GT aura notamment pour mission de constituer un état des lieux détaillé de l’ensemble des chaines de valeurs industrielles de la production renouvelable français : solaire, solaire thermique, éolien, éolien en mer, éolien flottant, géothermie, bois-énergie, biogaz, biocarburant… À partir de cette première étape, il s’agira ensuite de renforcer les chaines de valeurs industrielles en mobilisant les dispositifs existants (plan France 2030, dispositifs Bpifrance et ADEME…) et futurs.

Des arrêtés fixent les nouveaux tarifs d’achat de l’électricité pour les premiers contrats solaires

La révision par l’Etat de certains contrats de soutien à la production d’électricité solaire conclus entre 2006 et 2010 a mobilisé le secteur photovoltaïque. Le niveau de tarif applicable (et évolutif) de ces contrats a été publié aujourd’hui au Journal Officiel.

L’Assemblée nationale adopte le projet de loi d’accélération des énergies renouvelables

Voté en première lecture ce mardi 10 janvier à l’Assemblée nationale, le projet de loi passera en commission paritaire mixte le 24 janvier prochain en vue d’aboutir à un texte commun définitif avec le Sénat.

L’impact du décret contentieux PV sur les porteurs de projets solaires

En octobre 2022 a été publié au Journal Officiel un décret venant modifier le régime contentieux applicable aux décisions notamment relatives aux installations de production d’énergie à partir de sources renouvelables. François Versini-Campinchi, associé au cabinet LPA-CGR avocats, revient pour pv magazine France sur les impacts de ce décret et sur les limites du nouveau dispositif.

Projet de loi sur les énergies renouvelables : les députés écologistes prévoient de s’abstenir

Très attendu, le projet de loi sur l’accélération des énergies renouvelables n’a pas déçu que la filière solaire. Le groupe écologiste à l’Assemblée nationale estime également dans une tribune que le texte passe à côté de l’ambition affichée. Il estime cependant qu’il est encore possible d’aboutir à une loi renforcée, lors de la commission mixte paritaire ou en seconde lecture.

[Bilan 2022] Le projet de loi d’accélération des EnR sème le doute dans la filière

Le texte du projet de loi qui devrait être adopté début 2023 a été publié vendredi 16 décembre par l’Assemblée nationale, dans sa version consécutive aux débats devant les deux chambres du Parlement. S’il présente quelques avancées dont l’obligation de solarisation de certains parkings, il comporte aussi des dispositions qui rendent, au mieux, perplexe la filière. Pv magazine France propose une première analyse avec Sébastien Canton, avocat spécialisé dans les énergies renouvelables.

[Bilan 2022] Pour la filière solaire, une année en demi-teinte s’achève

En 2022, la forte hausse des prix de l’électricité a replacé le solaire au coeur des enjeux de souveraineté et de transition énergétiques. Si l’autoconsommation a su tirer son épingle du jeu, un grand nombre de projets de centrales au sol ont souffert en raison de la hausse des coûts de financement et des prix du matériel photovoltaïque. Désormais, les regards sont tournés vers 2023, qui s’annonce exceptionnelle.

This website uses cookies to anonymously count visitor numbers. To find out more, please see our Data Protection Policy.

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close