Indice de prix

Pour la CRE, la compétitivité des offres d’autoconsommation s’améliore

La compétitivité des offres reçues lors de la huitième période de l’appel d’offres portant sur la réalisation et l’exploitation d’installations de production d’électricité à partir d’énergies renouvelables en autoconsommation situées en métropole continentale s’est amélioré, selon la Commission de régulation de l’énergie (CRE).

Arrêté sur la baisse trimestrielle des tarifs d’achats pour le PV sur bâtiment de moins de 100 kW

Un arrêté daté du 23 octobre et publié au Journal Officiel le 25 octobre, revoit le mécanisme de calcul de la baisse trimestrielle des tarifs d’achat pour les installations photovoltaïques (PV) sur bâtiment de moins de 100 kWc sur le territoire métropolitain.

Construire une installation solaire revient moins cher que d’exploiter une centrale au charbon

Une nouvelle analyse publiée par la banque d’affaires Lazard compare le coût actualisé de l’énergie en $/MWh des différentes technologies de production et montre que les énergies renouvelables, en particulier l’énergie solaire et éolienne, sont les plus intéressantes économiquement.

Le Luxembourg ouvre le scope de sa tarification pour les installations de 30 kWc à 200 kWc

Les agriculteurs, les PME et les bâtiments tertiaires luxembourgeois vont pouvoir bénéficier de mesures tarifaires favorables pour installer des panneaux photovoltaïques (PV) sur la tranche de 30 kWc à 200 kWc, par un règlement grand-ducal récent. Les aides en faveur du PV dans cette catégorie étaient jusqu’alors réservées aux coopératives et sociétés civiles.

Deux mesures en faveur du photovoltaïque entérinées

Le ministère de la Transition écologique vient d’annoncer deux nouvelles mesures en faveur du photovoltaïque. D’abord le plafond pour bénéficier du tarif d’achat sur toiture passe de 100 kWc à 500 kWc, ensuite, la baisse trimestrielle du tarif sera réduite à compter du 1er octobre.

2

Le nucléaire est aujourd’hui la forme de production la plus coûteuse, hors centrales à gaz de pointe (WNISR)

La dernière édition du rapport sur la situation de l’industrie nucléaire mondiale (WNISR, en initiales anglaises) indique que la stagnation du secteur se poursuit. Seulement 2,4 GW de nouvelle capacité de production nucléaire ont été mis en service l’année dernière, contre 98 GW pour le solaire. La capacité nucléaire opérationnelle mondiale a diminué de 2,1 %, pour atteindre 362 GW à la fin du mois de juin.

Le gouvernement va-t-il réviser rétroactivement les tarifs d’achats solaires d’avant 2011 ?

Le gouvernement serait décidé à renégocier les contrats d’achats en faveur du photovoltaïque passés avant 2011, rapporte Les Echos dans son édition du jour. Ces tarifs, garantissant aux producteurs des rémunérations avaient été jugées bien trop élevés par la Cour des comptes en 2018.

2

Hausse de 12% attendue des charges de service public de l’énergie pour 2021 (CRE)

La Commission de régulation de l’énergie (CRE) vient de rendre son évaluation des charges de service public de l’énergie au titre de l’année 2021. Elles s’élèvent à 9,135 milliards d’euros, soit 12 % de plus que le montant constaté des charges au titre de l’année 2019. La part du solaire dans ces charges reste stable à 32%.

Le coût de l’énergie photovoltaïque a baissé de 82 % depuis 2010

Le coût de l’énergie photovoltaïque a connu la baisse la plus importante parmi les énergies renouvelables depuis 2010 : – 47 % pour l’énergie solaire à concentration (CSP), -39 % pour l’éolien terrestre et -29 % pour l’éolien offshore, selon les dernières statistiques de l’Agence internationale pour les énergies renouvelables (IRENA). Le coût actualisé de l’énergie photovoltaïque (LCOE) à grande échelle atteint désormais 0,068 $/kWh, alors qu’il s’élevait à 0,378 $/kWh en 2010. Entre 2018 et 2019, le LCOE a baissé de 13,1 %, souligne également l’IRENA.

De la nécessité de réexaminer la robustesse du système électrique européen (France Stratégie)

Dans un « point de vue » publié cette semaine, Etienne Beeker et Marie Dégremont, de France Stratégie, organisme rattaché au Premier ministre, invitent à « réexaminer la robustesse des systèmes français et européen de production, de transport et de distribution d’électricité, » à l’aune de la chute d’activité sur la demande, due à la crise du Covid-19. Les énergies renouvelables y jouent et y joueront un rôle. Revue de détails.

This website uses cookies to anonymously count visitor numbers. To find out more, please see our Data Protection Policy.

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close