Opinion et analyse

Enjeux et défis du solaire off-grid

A l’inverse du modèle traditionnel du réseau électrique, les microgrids se définissent par leur capacité à produire de l’électricité de manière indépendante, à proximité du lieu de consommation. Les microgrids sont des réseaux locaux, pilotables, capables de fonctionner en autonomie en étant déconnectés du réseau électrique traditionnel. Ils peuvent combiner diverses sources d’énergie : des générateurs diesel et à gaz, mais également des sources renouvelables – photovoltaïque ou éolien – et des dispositifs de stockage. Le marché des microgrids est en pleine émergence, boosté notamment par le fait que ces systèmes intègrent avantageusement les énergies renouvelables. Estimé à 29 milliards de dollars annuels en 2020, le marché devrait approcher les 50 milliards de dollars d’ici 2025.

Le point de vue du SER : De la démocratie dans le Climat

A l’initiative du Président de la République et pour la première fois dans l’histoire de notre pays, la parole a été donnée à un panel représentatif de la diversité française pour proposer une série de mesures susceptibles d’accélérer la lutte contre le changement climatique. Le Président s’est engagé à ce que ces propositions législatives et réglementaires soient soumises “sans filtre” soit à référendum, soit au vote du Parlement, soit fassent l’objet d’une application réglementaire directe.

Pour le solaire agricole, l’OPECST mise sur l’agrivoltaïsme

Jean-Luc Fugit, député LREM, a présenté ce 21 juillet un rapport de l’Office parlementaire des choix scientifiques et technologiques (OPECST*). Dénommé « L’agriculture face au défi de la production d’énergie », ce rapport, voté à l’unanimité, souligne qu’en matière de photovoltaïque, l’Office parlementaire mise clairement sur l’agrivoltaïque.

« La Convention citoyenne montre clairement la voie à suivre pour que la France se hisse enfin à la hauteur des ambitions affichées »

Le premier constat à faire à la lecture des propositions de la Convention citoyenne pour le climat, c’est que des personnes tirées au sort, dès lors qu’elles prennent le temps d’être correctement informées et d’écouter les experts sur un sujet compliqué, parviennent à des conclusions et des recommandations détaillées étonnamment proches de celles de la « société civile organisée » que constituent les ONG dont Hespul fait partie : de quoi donner de l’espoir à une époque où les réseaux sociaux reprennent en boucle fake news et autres idées reçues, notamment sur les questions environnementales, énergétiques et climatiques.

Pourquoi l’autoconsommation solaire ne se développe pas plus en France ?

En 2019, plus de 85 % des installations de panneaux solaires ont été faites en autoconsommation. Pourtant, les volumes totaux de puissance annuels ne progressent pas.

2

Agrivoltaïsme : la nécessité d’un accompagnement spécifique

L’agrivoltaïsme, combinaison d’une agriculture destinée à l’alimentation et d’une production d’énergie photovoltaïque, offre des opportunités intéressantes pour les agriculteurs comme pour les territoires. Pour ces projets novateurs, se faire accompagner par un prestataire extérieur, ayant la double expertise agriculture et développement durable, s’avère payant si l’on veut aboutir à des projets gagnants-gagnants.

Le point de vue de la Commission Solaire du SER : Sur le sens du timing

Enfin ! La filière française vient de dépasser en juin les 10 GW de capacités photovoltaïques raccordées, ce qui est une excellente chose : pour atteindre un jour 44 GW, il faut bien en passer par 10 GW, non ? Ironie du sort, la statistique officielle affiche 10,1 GW, soit un niveau malicieusement en-deçà de l’objectif de 10,2 GW qui était inscrit dans la PPE pour… 2018. Nous allons donc avoir précisément un an et demi de retard pour un objectif qui apparaît pourtant raisonnable quand on sait que l’Allemagne a raccordé plus d’un GW pour le seul premier trimestre 2020. En résumé, cette apparente bonne nouvelle ne fait que souligner un peu plus cruellement le retard français en matière d’énergie photovoltaïque.

Performances du photovoltaïque bifacial : résultats et analyses de notre test comparatif

Le déploiement de la technologie bifaciale sur le marché est en pleine croissance, mais il demeure encore des incertitudes et un manque de retour d’expérience notamment en termes de performances. System Off Grid s’est donc penché sur le sujet en testant cette technologie sur le terrain pendant une année.

3

Votre garantie de performance protège-t-elle correctement vos revenus ?

Les contrats de construction des centrales solaires PV (contrats EPC) incluent généralement une garantie de performance, qui permet au propriétaire de s’assurer un certain niveau de performance de la part de sa future centrale. Cette garantie joue un rôle-clé dans la réussite financière d’un projet et doit être soigneusement rédigée pour que la centrale génère à coup sûr les revenus considérés dans le modèle financier. Dès lors, la question qui s’impose est la suivante : comment s’assurer que les futures performances de la centrale sont correctement estimées ?

Le point de vue de la Commission Solaire du SER : La lumière (solaire) au bout du Covid-19

Si l’arrivée fulgurante des mesures de confinement, de l’état d’urgence sanitaire et des gestes barrières dans notre quotidien a pris le Monde et la France par surprise, nous avons la chance sous nos latitudes de pouvoir compter sur un ministère en charge de l’énergie qui dans cette crise se montre d’une très grande réactivité pour soutenir les professionnels, parmi lesquels ceux des énergies renouvelables !

This website uses cookies to anonymously count visitor numbers. To find out more, please see our Data Protection Policy.

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close