Opinion et analyse

Le chaos dû au coronavirus !

Indice de prix des modules pour février 2020.

Le point de vue d’Enerplan — Photovoltaïque et bâtiment en France : un pas en avant, deux pas en arrière

Bonne nouvelle, l’autoconsommation collective voit son périmètre d’application étendu. Toutefois, cela va se révéler insuffisant pour que ce marché émergent accélère en 2020. Pourquoi ? Parce que notre administration partage la devise Shadoks « Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué » ! Par ailleurs, le gouvernement s’apprête à abandonner l’ambition de bâtiments neufs à énergie positive, forgée par la loi sur le Grenelle de l’Environnement en 2007. Le photovoltaïque se voit ainsi expulsé de la future Réglementation Environnementale 2020 des nouveaux bâtiments. Ces deux pas en arrière préparent-ils une future défaite industrielle dans les smartgrids ?

1

La fixation des critères du périmètre de l’autoconsommation collective étendue : une nouvelle étape franchie

Par arrêté du 21 novembre 2019, le ministère chargé de l’énergie a publié les critères définissant le périmètre de l’autoconsommation collective étendue. Ce nouveau périmètre va faciliter le déploiement de ces opérations dans la mesure où elles pourront impliquer bien plus de participants que ce que permettait le régime antérieur. Florian Ferjoux, avocat du Cabinet Gossement Avocats, revient sur les avancées permises par l’arrêté et sur les questions qu’il soulève.

1

20 % de performance en plus et 25 % de coûts en moins pour les modules, en 15 mois

Le vétéran de l’industrie photovoltaïque, Karl-Heinz Remmers, rappelle la trajectoire qu’a suivie l’énergie solaire au cours de cette dernière décennie, et annonce que son déploiement sera plus important que prévu dans les dix prochaines années.

Le point de vue de la Commission Solaire du SER : « Impôt Foncièrement anti Énergies Renouvelables » (IFER) ?

Dans son rapport sur les coûts du grand photovoltaïque en France, la Commission de Régulation de l’Énergie soulignait en février dernier que l’IFER (imposition forfaitaire des entreprises de réseaux) pesait près de 6 €/MWh quels que soient le type et la puissance de l’installation photovoltaïque (au-delà de 100 kWc), soit près de 10 % du coût de production photovoltaïque pour cette seule taxe !

L’avènement du bifacial

Pendant longtemps, les modules bifaciaux étaient considérés comme des curiosités technologiques sans application pratique. Les deux dernières années ont démontré que cette technologie est en passe de devenir incontournable sur un grand nombre de marchés. En 2018, les modules bifaciaux représentaient déjà 10 % des nouvelles installations et, selon la plate-forme d’études de marché Tayiang, ils devraient représenter 40 % du marché mondial au cours de la prochaine décennie. Comme souvent avec le solaire, ces prédictions pourraient s’avérer bien en deçà du réel d’ici quelques années !

Le point de vue de la Commission Solaire du SER : Élections 2019 du SER… une équipe renouvelée, une motivation inchangée !

Comme tous les trois ans, la vie du Syndicat des Energies Renouvelables a été rythmée ces dernières semaines par des élections pour renouveler les décisionnaires de ses différentes Commissions Solaire, mais aussi Eolienne, Biomasse… Dans le paysage des énergies renouvelables depuis 26 ans maintenant, le SER, avec près de 400 entreprises adhérentes, est un acteur incontournable du paysage français de l’ensemble des énergies renouvelables et un interlocuteur privilégié des pouvoirs publics pour dessiner les contours des conditions économiques, réglementaires, normatives, techniques nécessaires à notre activité.

Le point de vue d’Enerplan : débrider le soutien au photovoltaïque sur bâtiments et ombrières afin d’accélérer la transition énergétique

La PPE (Programmation Pluriannuelle de l’Énergie) révisée – dont l’adoption finale devrait intervenir dans les prochaines semaines – prévoit l’augmentation par 5 à 6 des capacités de production d’électricité solaire installées sur les toits d’ici à 2028. La loi Énergie-Climat, qui va entrer en vigueur d’ici la fin novembre apporte des premières avancées pour faciliter le développement du photovoltaïque au-dessus de nos têtes. Mais la simplification des mesures d’urbanisme pour les ombrières de parking et l’imposition d’une couverture de 30 % de la surface des nouvelles toitures commerciales par une installation d’énergie renouvelable ne seront pas suffisantes, loin s’en faut !

1

Ce n’est qu’avec l’hydrogène que nous sauverons notre climat !

Il n’y a pas d’alternative à l’utilisation de l’hydrogène pour la protection du climat. Le changement climatique et les mesures qui en découlent exigent beaucoup d’efforts, d’argent et surtout de bonnes solutions. Par conséquent, un projet significatif, qui sera perçu dans le monde entier comme un modèle de changement technologique complet, est particulièrement important – et c’est ce que le Bonn Climate Project et le CTC Bonn défendent parfaitement ! Nous pouvons d’ores et déjà voir de grands pas en avant vers une économie de l’hydrogène en Allemagne. Les mesures sont bonnes, mais elles ne suffisent pas, nous avons besoin de la mise en œuvre d’une économie de l’hydrogène – maintenant !

Entretien avec Mobasolar : Les inventeurs de la terragrif prêchent une révolution PV taillée sur mesure

Christian Brendlé et Marc Keller expliquent à pv magazine quels enjeux poussent les industriels français à enfin investir dans le photovoltaïque, comment les installations de 1 kWc sont en train de déverrouiller le marché de l’autoconsommation et pourquoi les tarifs de rachat ont surtout bénéficié aux éco-délinquants.

This website uses cookies to anonymously count visitor numbers. To find out more, please see our Data Protection Policy.

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close