Skip to content

Finance

Corsica Sole ouvre un financement participatif pour une centrale de 5,5 MW

Le projet de la centrale solaire du Moulin de Beuvry est développé sur une friche industrielle de la commune de Labourse dans le Pas-de-Calais et prévoit un financement participatif de 550 000 euros actuellement ouvert sur Lendopolis. L’installation de 5,5 MW sera équipée de 12 300 panneaux bifaciaux et devrait être mise en service d’ici l’été 2022.

Enerfip et Qair mettent en place une opération obligataire participative garantie

La levée de 25 M€, réalisée auprès des quatre banques régionales, permet une offre compétitive pour les porteurs de projets et assure aux investisseurs une garantie accrue. En juin 2022, les deux partenaires entendent réaliser une seconde émission d’environ 30 M€.

L’ONU lance un plan d’action pour doubler le parc EnR mondial d’ici 2025

Le plan prévoit aussi d’arrêter les projets de centrales au charbon, de créer 30 millions d’emplois dans le domaine des EnR et de l’efficacité énergétique et de doubler les investissements annuels dans les énergies propres au niveau mondial. Un réseau d’action pour l’énergie met en relation les gouvernements cherchant un soutien pour atteindre leurs objectifs verts et les acteurs du secteur (publics et privés) qui ont promis plus de 600 milliards de dollars d’investissements dans ce cadre.

L’acteur de la semaine : Smart Energies témoigne de la reprise attendue du développement en toiture

L’IPP attend des mesures d’urgence pour sortir du pipeline un portefeuille de projets en toiture et en ombrières de parking. Soutenu par RGreen Invest depuis mars 2022, Smart Energies devrait être en mesure de construire quelque 400 MW de projets pour atteindre les 500 MW en exploitation d’ici 2026, en massifiant son développement en France et en Italie et en ouvrant de nouveaux pays en Europe.

Arkolia boucle une collecte de 2M€ pour son plan de croissance “Next Episode”

Arkolia Energies ambitionne en 2026 d’atteindre 1,2 GW de capacité installée, et un portefeuille en développement de 1,5 à 2 GW de projets d’énergies renouvelables.

La Pologne privilégie les EnR dans son plan de relance post-COVID

Sans surprise, les énergies propres représentent une part importante du plan prévisionnel annoncé par Varsovie avec les subventions et les prêts accordés par l’UE à ses pays membres au sortir de la pandémie. En effet, selon l’Agence internationale pour les énergies renouvelables, la capacité solaire raccordée du pays est déjà passée de 3,99 GW à la fin de 2020 à 6,3 GW il y a quatre mois.

L’école de Bègles s’équipe d’une centrale PV financée via une coopérative citoyenne

L’installation en toiture de 36 kWc est le second projet solaire de la société citoyenne girondine Solévent qui vise à accélérer la transition énergétique locale. La centrale solaire a bénéficié d’un financement participatif citoyen de 20 000 euros.

Un nouveau fonds d’investissement part à l’assaut des énergies renouvelables

Ardian vient de lancer un fonds d’investissement consacré au financement des énergies renouvelables. A l’échelle mondiale, le déploiement rapide des EnR au cours des dernières années et la multiplication des réglementations visant à accélérer le basculement des énergies fossiles vers le renouvelables envoient des signaux positifs aux investisseurs.

En France, le solaire est compétitif et durable, même par rapport au nucléaire

Un petit groupe de chercheuses et de chercheurs du Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) et de la Fédération de Recherche Photovoltaïque (FedPV) a formé un atelier pour travailler collectivement sur les questions posées par le développement du solaire photovoltaïque en France. L’une d’entre elle : le solaire est-il compétitif en terme de coût et de durabilité par rapport aux autres énergies ?

Scatec émet des obligations vertes pour refinancer 6 centrales solaires en Egypte

D’une puissance combinée de 380 MW, les six centrales concernées se situent dans le complexe solaire géant de Benban de 1,8 GW. Avec son partenaire Africa50, le groupe norvégien a décidé de refinancer la dette de ce portefeuille par l’émission d’une obligation verte sans recours (Green Project Bond) de 334,5 millions de dollars sur 19 ans qui est certifiée selon le Climate Bonds Standard.

This website uses cookies to anonymously count visitor numbers. To find out more, please see our Data Protection Policy.

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close