Engie continue son expansion en Amérique du Nord

Share

Depuis 2017, Engie enchaîne les opérations d’acquisition sur le continent nord-américain. Le groupe poursuit son expansion en acquérant la société Conti Corporation et ses filiales Indicon Corporation, Ion Electric et McGilvray Mechanical, actives dans la conception, l’ingénierie et la réalisation dans le secteur du bâtiment. En particulier, « Conti est l’un des leaders nord-américains en construction de fermes solaires, des projets les plus petits jusqu’aux centrales les plus importantes », précise le communiqué annonçant l’acquisition.

En acquérant ces sociétés, Engie accélère considérablement son déploiement sur le marché nord-américain : d’une part les sociétés acquises enrichiront leur offre avec les solutions proposées par Engie dans le domaine de la transition zéro carbone, d’autre part Engie pourra appuyer ses projets sur le réseau de Conti. « Il s’agit ainsi d’une acquisition fortement créatrice de valeur et parfaitement pertinente au regard des objectifs et de la stratégie du Groupe », peut-on lire dans le communiqué.

Franck Bruel, le directeur général adjoint d’Engie, chargé des marchés d’Amérique du Nord, du Royaume-Uni et d’Amérique latine, déclare : « Nous sommes heureux d’accueillir nos nouveaux collègues de Conti au nombre de 2 000. Ils apporteront une grande richesse à notre portefeuille d’activités et de compétences. Ensemble, nous pourrons accroître notre gamme de services tout en élargissant et en renforçant notre présence géographique en Amérique du Nord. » Et il ajoute : « Nous sommes également impatients d’accueillir les clients de Conti, d’Ion, de McGilvray et d’Indicon parmi nos clients d’Amérique du Nord, avec qui nous travaillons sur plus de 55 000 projets. Avec eux, nous continuerons à développer notre potentiel et à élaborer des solutions complètes et innovantes pour mener la transition zéro carbone. »

Engie propose déjà ses services pour mener des projets de transition zéro carbone a plusieurs grands groupes américains, tels que Verizon Wireless, Walgreens ou Target.

La transaction devrait être finalisée prochainement ; des formalités juridiques, dont la l’approbation par la Federal Trade Commission (l’autorité américaine de la concurrence), doivent encore être réglées.