Tesla dévoile une toiture solaire plus grande, plus simple et 40 % moins chère

Share

Écouter Elon Musk lors d’une conférence est toujours une expérience.

« Nous pouvons donner vie aux toits », a lancé Musk. « Il y a tous ces toits qui ne font que capter la lumière du soleil et qui n’en font rien. À l’avenir, il sera étrange que les toits soient en sommeil, morts ou ne recueillent pas d’énergie. »

Avec cette allusion sur l’avenir des toits androïdes, Musk a révélé les caractéristiques de base de la troisième version de sa toiture en tuile solaire – segment sur lequel aucune entreprise n’a encore réussi avec succès.

La refonte de ce produit très ambitieux semble s’être centrée sur plusieurs aspects : des tuiles plus grandes, la facilité de fabrication, moins de pièces et une installation plus facile/plus rapide. Et bien sûr, un coût réduit.

L’estimation de Tesla indiquant 7 $/ft2 est erronnée : il s’agit de 17 $/ft2

TEsla

Tesla avait annoncé que le coût du toit solaire, Solar Roof, serait 40 % inférieur à celui des versions précédentes. En ligne, il annonce qu’un toit de 186 m2 coûterait un peu moins de 34 000 $ (30 610 euros), soit 183,00 $ le m2 ou 1,99 $ le watt, si le crédit d’impôt à l’investissement (CTI) est obtenu.

Sur le site Electrek, des devis légèrement différents ont été donnés, mais, quoi qu’il en soit, cela représente toujours une réduction de 40 % par rapport à la deuxième version de la toiture solaire.

Moins cher ou non ?

L’approche d’Elon Musk en matière de toiture solaire témoigne d’une obsession de réduire les coûts, comme ce fut le cas en passant à la vente en ligne de son produit.

L’un des principaux arguments de Musk en faveur de son Solar Roof est qu’il sera moins cher de choisir cette option que d’avoir un nouveau toit avec de nouveaux panneaux solaires, ce qui, selon Musk, sera le cas pour la majorité des propriétaires. Cependant, il y a inévitablement différentes hypothèses sur ce plan, et le nouveau toit solaire de Tesla est comparé à la combinaison d’un « toit de qualité supérieure » avec la technologie photovoltaïque.

« Dans 80 % des cas ou plus, le toit solaire Tesla devrait être la solution la plus économique, la plus jolie et durer le plus longtemps », a déclaré Musk lors de la conférence.

Mais si le côté économique est important pour être adopté massivement, il peut être trompeur de trop s’y attarder. Un toit photovoltaïque intégré, avec des tuiles de verre, est un produit haut de gamme que l’on ne peut pas comparer de façon réaliste à un toit en enrobé avec les panneaux solaires les moins chers du marché.

Si Tesla peut le faire pour 4,04 $ par watt sans les aides publiques, et 2,83 dollars par watt avec, c’est un progrès majeur.

Des toits pour les installateurs

Un élément important sur la stratégie de Tesla abordé lors de la conférence était que, alors que seuls les employés de Tesla étaient aptes à installer le toit solaire jusqu’ici, l’entreprise envisage désormais de confier cette tâche à des sous-traitants externes, qui doivent bien entendu être certifiés Tesla.

Parallèlement à cela, il y a clairement plusieurs mesures prises pour rendre l’installation du toit plus facile et plus rapide, Musk affirmant qu’un temps d’installation de 8 heures était possible.

Cela semble avoir été l’un des principaux objectifs de la refonte du Solar Roof. « Trouver comment l’installer avec succès n’est pas trivial », rappelait Musk lors de l’appel. Il a également souligné les difficultés rencontrées avec les tests de durée de vie accélérée, soulignant que tester un produit sur une durée de vie de 30 ans en seulement six mois est difficile par nature.

Mais un autre aspect important est la simplicité : Tesla indique que la nouvelle toiture solaire comprend moins de la moitié des composants par rapport à la précédente. « Nous avons modifié certains des matériaux, certaines méthodes et la technologie que nous utilisons pour les rendre plus évolutifs », a expliqué Musk.

Tous les éléments seront produits dans sa Gigafactory à Buffalo, Musk ciblant le déploiement de 1 000 toits solaires par semaine. pv magazine n’a pas beaucoup de visibilité sur ce qui se passe actuellement dans cette usine mais, jusqu’à présent, il semblerait qu’elle ait été sous-utilisée.

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

Apex Energies lève plus de 120 M€ pour construire 250 centrales solaires en toitures et ombrières
18 juillet 2024 D'un montant exact de 125,4 M€, il s'agit du deuxième financement de plus de 100 millions d’euros levé par le groupe et du plus important de son histo...