La Chine va imposer des exigences plus strictes pour la fabrication de produits photovoltaïques

Share

D’après pv magazine International

Le ministère chinois de l’industrie et des technologies de l’information (MIIT) a soumis à consultation publique une révision des « conditions normatives de l’industrie de la fabrication photovoltaïque ». Le texte mis à jour décrit les exigences pour les nouveaux projets de construction et d’expansion dans tous les segments de la fabrication photovoltaïque, y compris le polysilicium, les lingots, les plaquettes, les cellules solaires, les modules et les onduleurs.

Les exigences portent sur les ratios d’approvisionnement en investissements, l’organisation de la production, les processus technologiques, la consommation d’énergie, l’utilisation des ressources, la fabrication intelligente et écologique, la protection de l’environnement, la gestion de la qualité, la protection de la propriété intellectuelle et la sécurité au travail.

Capital apporté

L’un des principaux amendements porte à 30 % le ratio de capital minimum pour les nouveaux projets de construction et d’expansion dans le secteur photovoltaïque. Auparavant, cette exigence était de 30 % pour les projets de fabrication de polysilicium et de 20 % pour les autres projets de fabrication photovoltaïque.

Selon les analystes de l’industrie, cet ajustement est une mesure visant à freiner les impulsions d’investissement dues aux préoccupations de surcapacité dans l’industrie photovoltaïque, en réduisant l’endettement des entreprises et les ratios d’endettement.

Les normes révisées renforcent également les exigences en matière d’efficacité des cellules et modules solaires. Les capacités existantes doivent atteindre des rendements de conversion photoélectrique d’au moins 21,4 %, 23,2 % et 25 % pour les cellules en silicium multicristallin, les cellules en silicium monocristallin de type p et les cellules en silicium monocristallin de type n, respectivement. Les exigences de rendement pour les modules de silicium multicristallin, les modules de silicium monocristallin de type p et les modules de silicium monocristallin de type n sont fixées à au moins 19,4 %, 21,2 % et 22,3 %.

En revanche, la version 2021 fixait les exigences d’efficacité à au moins 19 % pour les cellules en silicium polycristallin et 22,5 % pour les cellules en silicium monocristallin, et à au moins 17 % et 19,6 % pour les modules en silicium polycristallin et les modules en silicium monocristallin, respectivement.

Taux de dégradation revu

Le document révisé renforce également les exigences relatives aux taux de dégradation des modules photovoltaïques et aux niveaux de coût de l’électricité pour les projets de fabrication de produits photovoltaïques. Par exemple, les taux de dégradation des modules de silicium cristallin de type p ne doivent pas dépasser 2 % la première année, les taux annuels suivants ne devant pas dépasser 0,55 %, et un taux cumulé de 15 % sur 25 ans. De même, les modules de silicium cristallin de type n sont plafonnés à 1 % la première année, à 0,4 % par an par la suite et à 11 % sur 25 ans. En outre, la consommation moyenne globale d’électricité pour les projets de cellules doit être inférieure à 50 000 kWh/MW, et à 70 000 kWh/MW pour les projets de modules.

Les normes de consommation d’énergie ont également été revues à la baisse pour les différentes étapes de la production, notamment le polysilicium, les lingots, les plaquettes, les cellules en silicium cristallin et les modules. Les exigences précédentes prévoyaient une réduction de la consommation d’énergie spécifique à moins de 60 kWh/kg pour les projets de polysilicium existants et une consommation d’énergie globale à moins de 80 kWh/kg. En vertu des nouvelles normes, ces chiffres ont été ajustés à 46 kWh/kg et 60 kWh/kg, respectivement, pour les projets existants, et à 44 kWh/kg et 57 kWh/kg pour les nouveaux projets de construction et d’expansion.

Les nouvelles normes renforcent également les exigences en matière de consommation d’eau dans les projets de fabrication de produits photovoltaïques. Par exemple, le taux de recyclage de l’eau pour les projets de polysilicium a été ajusté d’un minimum de 95 % à 98 %, et la consommation d’eau pour les projets de plaquettes doit être inférieure à 900 tonnes par million de pièces, alors que l’exigence précédente était de 1 300 tonnes par million de pièces.

Selon les observateurs du secteur, ces normes plus strictes faciliteront l’élimination des capacités de production obsolètes.

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

En laboratoire, des cellules solaires organiques affichent un gain d’efficacité contre-intuitif de 20 % grâce à l’entropie
16 juillet 2024 Une équipe de chercheurs de l'université du Kansas a découvert que les semi-conducteurs organiques connus sous le nom d'accepteurs non-fullerènes perm...