France

Longi certifié faible empreinte carbone par Certisolis s’ouvre les appels d’offres CRE

Le fabricant chinois de panneaux monocristallins Longi a annoncé, en milieu de semaine, à l’occasion du salon Energaïa, à Montpellier, avoir obtenu la certification « faible empreinte carbone » de Certisolis pour sa dernière génération de modules monocristallins à haut rendement. Cette certification qualifie les produits Longi pour les appels d’offres de la Commission de régulation de l’énergie (CRE) pour les grandes centrales solaires.

Projets renouvelables participatifs : des bénéfices locaux et pour tous

Energie Partagée vient de rendre publique, avec le soutien de l’Ademe, une étude sur l’impact économique local des projets citoyens. Et le bilan est largement positif pour les collectivités locales, pour les citoyens et pour la transition énergétique.

Engie lance un PPA Greenfield en faveur de ses grands clients sur un parc de 18 MWc

Engie a annoncé, ce 11 décembre, que la production électrique du parc solaire photovoltaïque des 18 MWc de Fanjeaux, dans l’Aude (25 GWh/an), sera exclusivement dédiée aux clients collectivités, tertiaires et industriels du groupe, engagés dans la transition zéro carbone. Ce sera ainsi l’un des premiers PPA Greenfield en France.

Cellules à hétérojonction : Le Liten produit avec 24% de rendement à échelle industrielle

Le Liten, institut de CEA Tech, vient de battre un nouveau record dans la course à l’industrialisation des dispositifs photovoltaïques basés sur la technologie à hétérojonction de silicium., avec la production d’un lot de cellules au rendement record de 24%, avec un pic de 24,25% certifié par le CalTec pour les meilleures cellules.

Partenariat entre Reservoir Sun et Metro France pour solariser 22 toitures

Reservoir Sun, co-entreprise créée par Engie entreprises & collectivités et GreenYellow (filiale du groupe Casino) ont signé lundi 9 décembre un partenariat avec Metro France, visant à installer plus de 3,4 MWc de panneaux sur des toitures de 22 entrepôts du grossiste.

Le groupe EDF juge réussie la phase préparatoire de son Plan solaire

Le groupe EDF a confirmé en début de semaine son accélération dans le secteur des énergies renouvelables en France. Les capacités installées brutes de sa filiale EDF Renouvelables ont progressé de plus de 70 % au cours des cinq dernières années, soit un rythme moyen de +12%/an. Et juge réussie la phase préparatoire de son Plan solaire en France.

Le point de vue d’Enerplan — Photovoltaïque et bâtiment en France : un pas en avant, deux pas en arrière

Bonne nouvelle, l’autoconsommation collective voit son périmètre d’application étendu. Toutefois, cela va se révéler insuffisant pour que ce marché émergent accélère en 2020. Pourquoi ? Parce que notre administration partage la devise Shadoks « Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué » ! Par ailleurs, le gouvernement s’apprête à abandonner l’ambition de bâtiments neufs à énergie positive, forgée par la loi sur le Grenelle de l’Environnement en 2007. Le photovoltaïque se voit ainsi expulsé de la future Réglementation Environnementale 2020 des nouveaux bâtiments. Ces deux pas en arrière préparent-ils une future défaite industrielle dans les smartgrids ?

1

Réservoir Sun et Tucoenergie s‘associent pour réaliser des projets d’autoconsommation pour petites toitures

En s’associant avec l’installateur Tucoenergie, le spécialiste de l’autoconsommation Réservoir Sun pourra proposer des offres d’autoconsommation aux entreprises et aux collectivités disposant de toitures de moins de 200 m2.

Des outils pour choisir un bon installateur

L’éco-délinquance a un impact négatif sur toute la branche professionnelle du solaire. Pour contrer cette pratique et pour restaurer la réputation du secteur, l’association Agence Qualité Construction (AQC) a publié une plaquette précisant l’importance du choix de l’installateur, et la start-up In Sun We Trust a lancé un outil anti-arnaque.

1

La fixation des critères du périmètre de l’autoconsommation collective étendue : une nouvelle étape franchie

Par arrêté du 21 novembre 2019, le ministère chargé de l’énergie a publié les critères définissant le périmètre de l’autoconsommation collective étendue. Ce nouveau périmètre va faciliter le déploiement de ces opérations dans la mesure où elles pourront impliquer bien plus de participants que ce que permettait le régime antérieur. Florian Ferjoux, avocat du Cabinet Gossement Avocats, revient sur les avancées permises par l’arrêté et sur les questions qu’il soulève.

This website uses cookies to anonymously count visitor numbers. To find out more, please see our Data Protection Policy.

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close