La Chine entre dans l’ère du photovoltaïque sans tarif d’achat

Share

Récemment, plusieurs analystes ont prédit que la nouvelle politique de l’énergie solaire de la Chine conduirait à une explosion des nouveaux chiffres de capacité sur le plus grand marché photovoltaïque du monde.

Ces prévisions, qui semblaient un peu hasardeuses pour beaucoup d’observateurs, ont maintenant été confirmées par les autorités de Pékin ; celles-ci ont dévoilé lundi les détails de près de 15 GW de projets de « parité réseau ».

La capacité moyenne de ces projets de parité de réseau est tombée à 90 MW, ce qui est encourageant. Cette baisse résulte de la chute des prix des modules et du fait que de nombreux parcs solaires seront implantés dans des zones où les prix de l’électricité sont élevés, telles que les régions côtières de l’est, selon le cabinet de conseil Asia Europe Clean Energy (Solar) Advisory (AECEA), basé en Chine,

Cependant, malgré le fait que certains projets du premier lot sans subvention ne devraient pas être mis en service avant 2020-2023, l’agence n’a pas revu ses attentes et estime à 34 GW la puissance d’énergie solaire qui serait déployée dans le pays cette année.

Les détails publiés par l’Administration nationale chinoise de l’énergie (CNEA) et le Conseil national du développement et de la réforme révèlent des plans pour 168 projets photovoltaïques d’une capacité totale de 14,78 GW, auxquels s’ajouterait 1,47 GW de « projets pilotes de génération distribuée » et 4,51 GW d’éoliennes.

Dates de connexion au réseau retardées

Les projets de parité réseau ne sont pas entièrement dépourvus de soutien public, les redevances d’utilisation des sols ayant été réduites ou supprimées à plusieurs reprises, mais aucun des projets en question ne bénéficiera de subventions en espèce du gouvernement central.

L’industrie solaire chinoise a souffert depuis que Pékin a annoncé son intention de limiter les subventions solaires il y a près d’un an. Les autorités centrales ont annoncé plus tôt cette année que les projets de parité réseau seraient prioritaires lors de l’approbation des projets. Les subventions seront toujours appliquées pour le moment, mais les autorités ont établi des niveaux différents de tarifs d’achat selon les régions de Chine. Ces projets seront attribués dans le cadre d’un processus d’appels d’offres liés aux tarifs de l’électricité.

Le premier lot de projets de parité réseau comprend un nombre important d’installations qui ne seront pas connectées au réseau cette année ; les dates de connexion au réseau s’établissent jusqu’au milieu de l’année prochaine, puis jusqu’en septembre 2020, début 2021 et – dans le cas d’un projet de 300 MW dans la province autonome du Guangxi – jusqu’en 2023.

Avec des projets répartis dans 16 provinces, Guangdong est la province la plus populaire pour les développeurs, avec quelques 2,38 GW de nouvelles capacités prévues.