Engie signe un protocole d’entente à Djibouti pour une centrale photovoltaïque de 30 MW

Share

Le ministère de l’Énergie chargé des ressources naturelles de Djibouti et Engie ont signé un protocole d’entente pour la construction d’une centrale photovoltaïque d’une capacité de 30 MW au Grand Barra, à Djibouti. Activement impliqué dans ce projet, le fournisseur Électricité de Djibouti a aussi conclu un protocole d’accord avec Engie.

Ce projet sera « suivi par d’autres projets concernant le domaine de l’énergie tel que l’électrification rurale », déclare le ministre SEM Yonis Ali Guedi dans son communiqué de presse.

D’après le Document de stratégie pays 2016-2020 sur Djibouti, publié par le groupe de la Banque africaine de développement, le pays fait face à des problèmes de vétusté et d’insuffisance des réseaux de distribution, et les prix de l’électricité sont très élevés. Dans ce pays où les conditions climatiques sont très difficiles (sécheresse, inondations, tremblements de terre), le gouvernement mise sur la production et sur son indépendance énergétique ; il avait établi un objectif de production de 100 % d’énergie renouvelable d’ici 2020. Toutefois, selon les dernières statistiques de l’Agence internationale des énergies renouvelables (IRENA), Djibouti n’a pas encore déployé d’énergie solaire sur son territoire. 80 % de la production énergétique provient de son pays voisin, l’Éthiopie, et la capacité installée de production d’électricité n’est que de 126 MW actuellement, la totalité provenant d’installations thermiques.
Selon l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID), le pays pourrait générer plus de 300 MW d’électricité à partir de sources d’énergies renouvelables.

Dans son communiqué de presse, le ministre de l’Énergie souligne son enthousiasme à travailler avec des sociétés françaises, puisque Djibouti et la France ont une histoire et une langue communes.

Concernant Engie, par le biais de sa filiale en Afrique, 3,15 GW de projets d’énergies renouvelables ont été mis en service ou sont en cours de développement sur le continent africain.