EDF soutient l’Andorre dans sa transition énergétique

Share

Le président de la compagnie d’électricité EDF, Jean-Bernard Lévy, s’est rendu vendredi en Andorre au siège de la compagnie d’électricité nationale FEDA (Forces électriques d’Andorre), où il a rencontré la ministre de l’Environnement, de l’Agriculture et du Développement durable et présidente de la FEDA, Silvia Calvó, et a manifesté son soutien à la transition énergétique promue par le gouvernement local.

Au cours de la réunion entre les deux délégations, de nouvelles méthodes de collaboration ont été explorées afin de créer un nouveau modèle énergétique plus durable.

Le gouvernement d’Andorre et EDF avaient déjà signé un accord-cadre en février dernier visant à obtenir le soutien d’EDF dans le processus de transition énergétique d’Andorre, qui prévoit notamment d’augmenter la production nationale d’électricité à 33 % de la demande en 2030, principalement avec des sources renouvelables.

L’intégration des nouvelles énergies dans le réseau électrique doit être étudiée afin de permettre à l’Andorre de répondre à la demande en énergies renouvelables. Par conséquent, les calendriers et la saisonnalité de la production devront être analysés ainsi que le stockage nécessaire et les fluctuations qui peuvent être causées. En outre, cette étude prévoit également l’intégration de  centrales électriques de producteurs privés, avec le soutien du gouvernement.

Cette analyse se fera avec l’appui d’EDF. Différents modes de collaboration ont été discutés ; notamment, des négociations ont été amorcées en vue de la formalisation de l’entrée de la filiale d’EDF, Dalkia, au capital de la filiale de FEDA, responsable des infrastructures énergétiques.

Actuellement, la centrale hydroélectrique d’Engolasters fournit environ 82 % de l’énergie électrique produite dans le pays.