SPIE construit la plus grande ferme solaire de Hongrie

Share

Nécessitant un investissement de 16 millions d’euros et réalisée en cinq mois seulement, la centrale a réussi les tests d’exploitation, lors desquels elle a alimenté la mine à ciel ouvert de Mátrai à Bükkábrány, à environ 150 km à l’est de Budapest. Désormais, toute l’électricité produite par cette centrale de 22,72 GW est injectée sur le réseau pour le compte du fournisseur d’énergie hongrois Mátrai Erőmű Zrt.

Composée de 64 000 panneaux solaires polycristallins d’une puissance nominale de 355 watts chacun, l’installation devrait produire l’équivalent de la consommation en électricité de 6 500 foyers.

Outre SPIE et Bejulo, dix autres partenaires ont participé à ce projet de centrale.

Fin 2018, la capacité photovoltaïque installée cumulée de la Hongrie atteignait environ 700 MW. Le pays a connu une année record en 2018 sur le plan du développement de l’énergie solaire : la plupart des nouvelles capacités installées cette année-là, à hauteur de 320 MW, bénéficiaient d’un mécanisme de tarif d’achat, et des projets représentant 90 MW ont été installés sans subvention. « L’approvisionnement énergétique de la Hongrie repose encore sur des modes de production d’électricité traditionnels. Nous sommes donc très fiers d’être impliqués dans ce programme crucial », déclare Gábor Némon, chef de projet chez SPIE en Hongrie.

En France, SPIE a notamment réalisé la centrale photovoltaïque de Toul-Rosières, en Meurthe-et-Moselle, d’une capacité de 115 MW. Le groupe a aussi construit 75 centrales photovoltaïques sur des hangars agricoles en Haute-Corse, et développe un gestionnaire intelligent d’énergie (energy management system) adapté aux systèmes photovoltaïques en autoconsommation avec ou sans stockage, utilisé dans trois projets lauréats de l’appel d’offres pour les zones non interconnectées (ZNI) en 2016.