Accord de PPA entre EDF Renewables et Shell en Californie

Share

Les PPA sont des contrats d’achat signés de gré à gré entre un fournisseur, ici la filiale nord-américaine d’EDF Renouvelables, et un client, ici Shell.

Palen Solar est un projet développé dans le comté de Riverside, en Californie, sur quelque 1 270 hectares de terrains fédéraux, à l’intérieur de la Solar Energy Zone (SEZ) et d’une aire de développement prioritaire gérée par le Bureau of Land Management (BLM) des Etats-Unis. Ce dernier vient par ailleurs de procéder à l’accord sur le permis de construire, pour ce projet déposé en octobre 2018.

Selon un communiqué d’EDF REnewables North America, le projet devrait commencer à pouvoir livrer du courant à Shell à la fin de 2021.

Dai Owen, vice-président Power Marketing d’EDF Renewables North America, précise dans le communiqué que « ce projet positionne la société pour aider les entreprises à remplir leurs objectifs de long terme dans le cadre de la loi californienne Renewable Portfolio Standard (RPS) en offrant des tranches de parcs à des prix compétitifs. »

Comme unique client pour le projet solaire Maverick 7, SENA achètera également 100% des avantages environnementaux, y compris les crédits verts liés à l’énergie et à la capacité, précise EDF. Ce nouvel accord s’appuie en effet sur le PPA précédemment annoncé entre SENA et EDF Renewables pour une autre tranche du projet Palen Solar en 2018, également pour 15 ans et 132 MWc, sur Maverick 4.

EDF Renewables est l’un des principaux développeurs d’énergie renouvelable en Amérique du Nord, avec quelque 16 GW d’éolien, de solaire et de projets de stockage aux Etats-Unis, au Canada et au Mexique.

 

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

En laboratoire, des cellules solaires organiques affichent un gain d’efficacité contre-intuitif de 20 % grâce à l’entropie
16 juillet 2024 Une équipe de chercheurs de l'université du Kansas a découvert que les semi-conducteurs organiques connus sous le nom d'accepteurs non-fullerènes perm...