L’Allemagne supprime le plafond de 52 GW relatif aux subventions à l’énergie solaire

Share

Le gouvernement fédéral allemand s’est finalement mis d’accord sur un règlement concernant les distances minimales entre les zones résidentielles et les éoliennes terrestres, comme l’ont confirmé à la Deutsche Presse-Agentur Carsten Linnemann (union chrétienne-démocrate) et Matthias Miersch (parti social-démocrate). Cet accord ouvre également la voie à la suppression du plafond de 52 GW pour les incitations en faveur de l’énergie solaire dans les segments résidentiel et commercial.

Cette limite a été introduite par un amendement à la loi sur les énergies renouvelables (EEG) du pays en 2011. Un fois atteinte, elle met fin au programme de tarif d’achat pour tous les systèmes photovoltaïques dont la capacité est inférieure à 750 kW.

Compte tenu des niveaux actuels de développement de l’énergie solaire, le seuil de 52 GW aurait été atteint au plus tard à l’automne. Mais la possibilité que le plafond reste en place a pesé sur l’humeur de l’industrie solaire allemande. Selon l’Association allemande de l’industrie solaire (BSW-Solar), le business expectations index a diminué de moitié entre janvier et avril de cette année.

Dans une déclaration faite après la conclusion de l’accord, le ministre de l’économie Peter Altmaier n’a pas fourni de calendrier concret pour la suppression du plafond de 52 GW.

Altmaier a déclaré qu’il considérait l’accord conclu comme « un excellent résultat pour la transition énergétique et la protection du climat ». Il a affirmé que celui-ci donnait « une forte stimulation pour l’économie et l’emploi, en particulier en ces temps difficiles. » Concernant un accord visant à accélérer les procédures d’approbation, M. Altmaier a précisé que les options numériques devraient être davantage utilisées à l’avenir.