Une société suisse veut déployer des centrales solaires au pied des éoliennes

Share

Si le solaire et l’éolien sont complémentaires et ont tous deux une importance capitale pour accompagner la transition énergétique, ils sont rarement installés sur les mêmes sites. Cela pourrait toutefois changer à l’avenir. C’est du moins le rêve de Werner Palm, directeur général du fabricant suisse de systèmes de montage Smartvolt. L’entreprise travaille actuellement avec le spécialiste allemand de l’éolien Westfalen Wind, qui a déployé un projet pilote PV innovant de 96,8 kWc au pied d’une éolienne, sur la surface de grutage. Les deux sociétés ont utilisé un système de montage Smartvolt pour déployer des chaînes de modules solaires pré-assemblées et pliables.

« Grâce à notre grue à poutre brevetée, la centrale peut être installée en trois minutes par kilowatt et démontée en environ six minutes », vante Werner Palm. Ce démontage rapide peut être rendu nécessaire lors des travaux de maintenance de la turbine, pour pouvoir utiliser l’espace au sol. « En règle générale, cela n’a lieu qu’une fois tous les 20 ans », tempère de son côté Daniel Saage, directeur général de Westfalen Wind.

Ensuite, une fois les travaux de maintenance terminés, les modules solaires peuvent être dépliés et à nouveau installés. Jusqu’à présent, Smartvolt n’a pas encore soumis le système à un seul test. « Mais cinq à dix fois ne devraient pas poser de problème », anticipe Werner Palm.

Les deux entreprises voient plusieurs avantages à cette combinaison : d’une part, l’infrastructure technique pour connecter le système PV au réseau a déjà été mis en place pour l’éolienne. De plus, aucun espace supplémentaire n’est requis. Pour l’heure, l’opérateur de réseau local n’a cependant approuvé le projet PV qu’en tant que système en autoconsommation classique. Chaque fois que l’éolienne ne tourne pas, ses propres besoins en électricité sont ainsi couverts par le photovoltaïque, ce qui accroît sa rentabilité. A titre d’exemple, le rendement annuel du système PV pilote est d’environ 85 000 kWh, ce qui peut couvrir environ les deux tiers des besoins propres de la turbine par an.

Westfalen Wind estime qu’environ un cinquième à un huitième de l’espace de grutage pourrait être utilisé pour les systèmes photovoltaïques, idéalement construits avec une orientation est-ouest. Dans le Land allemand de Rhénanie du Nord-Westphalie, Daniel Saage voit un potentiel de 60 MWc et de 300 MWc dans toute l’Allemagne. Les coûts de fabrication pour un système de 100 kW sont d’environ 600 € par kilowatt installé. « Cela réduirait considérablement les coûts et rendrait le concept global plus attractif économiquement », avance Daniel Saage, qui déplore toutefois que les lourdeurs bureaucratiques empêchent actuellement la percée de ces systèmes.

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

En laboratoire, des cellules solaires organiques affichent un gain d’efficacité contre-intuitif de 20 % grâce à l’entropie
16 juillet 2024 Une équipe de chercheurs de l'université du Kansas a découvert que les semi-conducteurs organiques connus sous le nom d'accepteurs non-fullerènes perm...