Neoen remporte 81,6 MWc de projets solaires en France

Share

Le producteur d’énergies renouvelables Neoen a annoncé avoir remporté 81,6 MWc, lors des deux derniers appels d’offres gouvernementaux pour les centrales solaires au sol (« CRE Innovation » et « CRE 4.9 »).

Selon l’entreprise, les 73,6 MWc remportés à l’appel d’offres CRE 4.9 se décomposent en cinq projets de puissances allant de 3 à 39 MWc, détenus par Neoen, conformément à son modèle « develop-to own ».

D’une puissance de 39 MWc, la future centrale solaire au sol de Loirecopark, située dans le département de la Sarthe, sera implantée sur des terrains appartenant à la Communauté de Communes Sud Sarthe et sera, selon Neoen, l’une de ses plus grandes centrales en France. Elle permettra de revaloriser un site dégradé, ancien terrain militaire affecté par une pollution pyrotechnique. Une fois mise en service, à la fin de l’année 2022, elle produira un volume d’électricité verte équivalent à la consommation en électricité de 26 000 habitants.

Les quatre autres projets lauréats de l’appel d’offres CRE 4.9 se situent dans les départements de la Haute-Vienne, de l’Ain et du Calvados. Leur mise en service de ces centrales s’échelonnera entre la fin de l’année 2022 et le début de l’année 2023. Tout comme le projet de Loirecopark, trois de ces projets sont des centrales solaires au sol et contribueront à la réhabilitation de sites dégradés. Le quatrième est un projet d’ombrières de parking, et verra son capital ouvert à l’investissement participatif.

Deux autres projets ont été désignés vainqueurs de l’appel d’offres CRE Innovation en décembre 2020, pour une puissance totale de 8 MWc. Ces deux centrales solaires au sol bénéficieront d’une maintenance prédictive innovante, grâce à un outil de détection automatique et analytique des éventuels défauts des panneaux solaires. L’une, à Portets en Gironde, d’une puissance de 5 MWc, sera implantée sur une ancienne carrière tandis que la seconde, d’une puissance de 3 MWc et située dans le département de la Loire sur la commune de Saint-Priest-la-Prugne, permettra la réhabilitation d’un ancien site minier d’uranium.

Au total, au cours des neuf périodes d’appel d’offres CRE 4, l’entreprise fait savoir qu’elle a remporté 364,6 MWc de projets solaires, ce qui représente un investissement total supérieur à 300 millions d’euros. Près des deux tiers des projets remportés sont implantés sur des sites dégradés ou en ombrières de parking ; 183 MWc sont déjà en service ou en construction. A cette capacité de 364,6 MWc remportée s‘ajoutent les 8 MWc de l’appel d’offres CRE Innovation ainsi que 66 MWc remportés lors de l’appel d’offres CRE Bi-technologique de 2018 pour lequel Neoen était le premier lauréat.

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

Apex Energies lève plus de 120 M€ pour construire 250 centrales solaires en toitures et ombrières
18 juillet 2024 D'un montant exact de 125,4 M€, il s'agit du deuxième financement de plus de 100 millions d’euros levé par le groupe et du plus important de son histo...