Brugel accorde une 2ème dérogation pour un projet d’autoconsommation collective à Bruxelles

Share

La commission de régulation bruxelloise pour les marchés du gaz et de l’électricité (Brugel) a accordé une dérogation aux règles de marché et tarifaires dans le cadre du projet innovant « Greenbizz.energy », un projet de communauté d’énergie renouvelable. Il vise le partage de l’électricité photovoltaïque produite sur la toiture de l’incubateur Greenbizz avec les entreprises occupants leurs ateliers. L’objectif pour Brugel est d’identifier des solutions ou des défis liés au développement des productions décentralisées. Il s’agit de la deuxième dérogation accordée par l’organisme à Bruxelles. « Brugel, en tant que régulateur du marché de l’énergie, a un rôle essentiel à jouer dans l’analyse et le développement d’un cadre propice à la transition énergétique et c’est en expérimentant des configurations innovantes que nous pourrons déterminer les règles de marché et tarifaires de demain », a affirmé Thibaut Georgin, son président.

Depuis juin 2019, Brugel a mis en place un cadre dérogatoire appelé « regulatory sandbox ». Ce cadre permet de tester des technologies innovantes, des nouveaux modèles ou des nouveaux business. Les structures porteuses de projets innovants peuvent dans ce cadre lancer des initiatives créatives en faveur du développement de la transition énergétique. « En mettant en place un cadre dérogatoire, nous pouvons tester des modèles énergétiques innovants qui nous permettront de définir toutes les modalités de fonctionnement que nous devrons inscrire dans notre cadre structurel à l’avenir, poursuit Thibaut Georgin. Compte tenu des caractéristiques urbanistiques propres à Bruxelles, les projets d’autoconsommation collective et de communauté d’énergie sont essentiels pour le développement des énergies durables et la transition énergétique. Avec ce type de formules, les consommateurs qui ne disposent pas de toitures peuvent intégrer un projet commun d’installation de panneaux photovoltaïques ».

Projets futurs

Alors que l’octroi de cette deuxième dérogation vient de se finaliser, d’autres structures porteuses de projet ont entretemps entré leur dossier, a révélé le régulateur. « Ceux-ci aboutiront dans les semaines à venir et ces premiers retours montrent un engouement certain de la part du secteur. Brugel espère voir émerger de nombreux projets à venir », écrit l’organisme dans un communiqué.

Dans ce cadre et afin de promouvoir cette nouvelle réglementation, un site dédié a été développé. Les personnes souhaitant obtenir des dérogations y retrouveront toutes les informations utiles sur le cadre dérogatoire mais également les fiches de présentation des projets déjà acceptés ou encore une cartographie de Bruxelles reprenant les différents projets de communauté d’énergie renouvelable.

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

En laboratoire, des cellules solaires organiques affichent un gain d’efficacité contre-intuitif de 20 % grâce à l’entropie
16 juillet 2024 Une équipe de chercheurs de l'université du Kansas a découvert que les semi-conducteurs organiques connus sous le nom d'accepteurs non-fullerènes perm...