Crédit Mutuel Capital Privé acquiert six centrales solaires dans le Nord-Est de la France

Share

Acteur de l’investissement en fonds propres, Crédit Mutuel Capital Privé a annoncé l’acquisition d’un portefeuille de six parcs photovoltaïques en phase de construction (projet « Greenfield »), localisés dans le Nord et l’Est de la France. Ils ont été acquis auprès du développeur français d’énergies renouvelables TSE (anciennement Third Step Energy). Pour cette opération, Crédit Mutuel Capital Privé qui a agi via fonds dédié Fonds Siloé Infrastructures s’est fait conseiller par De Gaulle Fleurance & Associés.

Représentent une capacité installée de 95 MWc, les projets se répartissent entre :

  • cinq sites situés à Marville (Meuse) d’une capacité installée de 76,5 MWc. Ces actifs font partie d’un ensemble de 152 MWc co-développé avec Enerparc, représentant la deuxième plus grande installation photovoltaïque de France ;
  • un site situé à Oxelaere (Nord) d’une capacité installée de 18,4 MWc.

Le projet de Marville est situé sur une ancienne base aérienne de l’OTAN dont le terrain appartient à la Communauté des Communes du Pays de Montmedy. Le site d’Oxelaere est une ancienne friche SNCF appartenant aujourd’hui à un bailleur privé. Ainsi, les deux sites n’ont pas d’emprise sur des terres agricoles et les installations photovoltaïques permettent de réhabiliter les sites existants. « Une importance toute particulière a été accordée à la politique RSE et environnementale des projets. Implantés sur des terrains en phase de réhabilitation, ces derniers bénéficient de mesures emblématiques en matière d’environnement », écrit Crédit Mutuel Capital Privé. Sur le site de Marville, en plus des 800 k€ investis pour dépolluer le site, un budget de 400 k€ a été engagé pour favoriser la reconquête de la biodiversité : remise en état naturel des emprises bétonnées, création de couverts végétaux et éradication des espèces invasives. Sur le site d’Oxelaere, une compensation écologique est actuellement déployée afin de valoriser des habitats naturels pour différentes espèces d’oiseaux : deux zones humides sont prévues avec la création d’une prairie. Un suivi écologique de la faune et un entretien des milieux naturels et des espèces exotiques envahissantes, permettront de retracer l’évolution de la biodiversité locale sur une période de 30 ans.

Les deux projets sont entièrement développés et bénéficient d’un contrat Complément de Rémunération de 20 ans accordé dans le cadre d’un appel d’offre de la CRE à des tarifs compétitifs.

Les actifs sont construits par SPIE et seront exploités et maintenus par Altus Energy via des contrats opérationnels négociés sur le long-terme limitant les risques liés à la construction et l’exploitation des centrales. Les modules et panneaux photovoltaïques seront fournis par des sociétés reconnues dans le secteur et utilisant une technologie éprouvée.

La mise en service est prévue pour le premier semestre 2021 sur les sites de Marville et Oxelaere. Le portefeuille générera ainsi environ 100 GWh d’énergie verte en 2022 – soit l’équivalent de la consommation d’une ville de 23 000 habitants.

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

Anker dévoile une nouvelle solution de stockage domestique tout-en-un
12 juillet 2024 La solution de stockage domestique a une capacité allant jusqu'à 30 kWh et est disponible en configuration monophasée et triphasée.