Bboxx mise sur le potentiel du paiement à l’acte au Burkina Faso

Share

L’entreprise solaire Bboxx, basée au Royaume-Uni, a annoncé qu’elle allait utiliser l’industrie du coton pour pénétrer un marché potentiel de deux millions de clients au Burkina Faso.

L’entreprise solaire hors réseau, présente dans de nombreux pays africains où les clients paient pour l’électricité qu’ils consomment grâce à ses systèmes solaires domestiques (solar homes systems, SHS), a annoncé hier son entrée dans le pays sahélien par le biais d’une coentreprise avec l’entreprise cotonnière française Geocoton Advens Group.

Bboxx, qui compte les géants français de l’énergie Engie et EDF parmi ses principaux soutiens, a déclaré que le réseau de 350 000 négociants en coton géré par Geocoton à travers l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique centrale offrirait un point d’ancrage au Burkina Faso, ce qui permettrait à la société basée à Londres d’étendre ses activités au-delà des exploitations de coton.

L’ancienne start-up a déclaré que le réseau de Geocoton lui permettrait de proposer de l’électricité solaire même dans les régions de l’est et du nord-est du Burkina Faso, touchées par la violence entre les militants islamiques et les milices soutenues par le gouvernement.

Un communiqué publié hier sur le site Web de Bboxx indique que l’entreprise proposera d’abord à ses clients ses unités SHS, avant de s’étendre à la cuisson propre au gaz de pétrole liquéfié et aux pompes à eau solaires pour les agriculteurs.

L’entreprise, dont les clients paient l’électricité qu’ils consomment sur la base d’un système de paiement à l’acte (pay-as-you-go, PAYG) via leur téléphone portable, a réussi à attirer des millions d’investissements de la part d’investisseurs d’impact, dont Bamboo Capital Partners basé au Luxembourg, l’entité néerlandaise DOEN et le fonds canadien MacKinnon, Bennett and Company. L’entreprise a travaillé avec la coopérative néerlandaise Oikocredit pour titriser son activité de SHS en une classe d’actifs et a déjà déclaré son ambition de devenir un service privé d’utilité publique de PAYG à part entière.

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

En laboratoire, des cellules solaires organiques affichent un gain d’efficacité contre-intuitif de 20 % grâce à l’entropie
16 juillet 2024 Une équipe de chercheurs de l'université du Kansas a découvert que les semi-conducteurs organiques connus sous le nom d'accepteurs non-fullerènes perm...