Le gouvernement espagnol lance un troisième appel d’offres EnR de 500 MW

Share

D’après pv magazine Espagne

Le Ministère de la transition écologique et du défi démographique (MITECO) a soumis à l’information publique la résolution qui convoque la troisième enchère pour l’octroi du régime économique des énergies renouvelables (REER). À cette occasion, 500 MW seront mis aux enchères, répartis en 200 MW pour le solaire thermoélectrique, 140 MW pour le solaire photovoltaïque distribué, 140 MW pour la biomasse et 20 MW pour les autres technologies. La résolution prévoit que la vente aux enchères aura lieu le 6 avril, « donnant une marge pour la présentation des offres et favorisant une plus grande participation », indique le ministère dans un communiqué.

Photovoltaïque avec participation locale

À ces montants s’ajoutent 140 MW pour les installations photovoltaïques inférieures ou égales à 5 MW, à fort caractère local, dont l’attribution tiendra compte d’éléments tels que la population proche du site ou la participation des citoyens aux installations, comme lors de l’enchère précédente, qui comportait également une réserve spécifique à leur intention.

L’échéance est fixée au 6 avril, de sorte que les citoyens, les PME et les entités locales désireux d’y participer auront le temps de présenter leurs projets. Ce délai est également conforme aux caractéristiques des autres technologies incluses dans l’appel d’offres, dont les projets sont généralement assez complexes.

Réserve thermoélectrique

La troisième enchère établit une réserve de 200 MW pour les centrales solaires thermiques avec six heures de stockage, qui peuvent être hybridées avec le photovoltaïque, la biomasse ou le biogaz. Elle fixe également deux autres réserves pour la biomasse, une de 100 MW pour les grandes installations et une autre de 40 MW pour les installations de moins de 20 MW. Enfin, 20 MW supplémentaires sont destinés à d’autres technologies renouvelables.

Dans le cas où les réserves pour les centrales solaires thermiques (200 MW), la biomasse (140 MW) et les autres technologies renouvelables (20 MW) ne sont pas entièrement attribuées, la capacité excédentaire peut être attribuée à d’autres offres pour les mêmes technologies.

Les installations photovoltaïques récompensées auront deux ans pour être construites après l’attribution, tandis que le reste des technologies plus complexes auront quatre ans.

À cette occasion, les installations solaires thermoélectriques, de biomasse et de biogaz bénéficieront du REER pendant 20 ans et auront une exposition au marché de 15 %, car elles sont gérables ; les installations photovoltaïques et autres énergies renouvelables bénéficieront du REER pendant 12 ans et auront une exposition au marché plus faible, de 5 %,

Comme pour les enchères précédentes du TCER, les soumissionnaires retenus devront soumettre un plan stratégique avec des estimations de l’impact sur l’emploi local et la chaîne de valeur industrielle, qui sera publié sur le site web de MITECO.

Deux enchères sur les énergies renouvelables ont eu lieu jusqu’à présent, en janvier et en octobre, au cours desquelles un total de 2 902 MW de technologie photovoltaïque et 3 256 MW de technologie éolienne ont été attribués, à des prix bien inférieurs à ceux actuellement disponibles sur le marché de gros.

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

L’action du développeur solaire résidentiel SunPower s’effondre de 70 %
23 juillet 2024 Le cours de l'action du développeur américain d'installations solaires en toiture, appartenant à 32 % à TotalEnergies, est passé sous la barre des 1 $...