Feu vert pour la construction du site d’hydrogène vert de Lhyfe dans le Bade-Wurtemberg

Share

Le spécialiste français de l’hydrogène vert Lhyfe a reçu l’approbation de la ville de Schwäbisch Gmünd dans le Bade-Wurtemberg en Allemagne pour lancer la construction de son usine sur un site industriel d’environ 10 000 m2. Il y a construira un électrolyseur d’une capacité allant jusqu’à 4 tonnes/jour (10 MW), ainsi qu’une station de distribution d’hydrogène accessible au grand public et un pipeline pour approvisionner le futur parc technologique « H2-Aspen » en hydrogène renouvelable. L’usine devrait être opérationnelle début 2024.

L’électricité nécessaire à la production de l’hydrogène renouvelable sera assurée par un raccordement à un champ d’éoliennes ainsi qu’à des installations photovoltaïques, dont la puissance n’a pas été précisée. Les futurs clients de ce projet sont situés à proximité immédiate du site et dans la région. L’hydrogène sera utilisé comme gaz de process par les clients industriels et comme carburant pour les véhicules à pile à combustible dans les stations de distribution. « L’objectif de la région est de bâtir une filière de l’hydrogène économiquement autonome, souligne Luc Graré, responsable du développement international chez Lhyfe. Pour soutenir cet objectif, nous participons activement à la construction et à l’expansion du parc technologique prévu initialement. Grâce à notre modèle de connexion directe entre les sources d’énergies renouvelables et nos sites de production, nous accompagnons le développement de la région. Après nos précédentes participations à des projets en Allemagne, ce projet s’inscrit dans notre stratégie visant à approvisionner l’Allemagne en hydrogène vert à l’échelle nationale d’ici 2025 ». Lhyfe travaille ainsi à une montée en puissance rapide du marché de l’hydrogène vert dans de nombreux pays européens. Divers projets ont déjà été annoncés en Allemagne, notamment des coopérations avec des entreprises telles que la participation au projet H2goesRail de Deutsche Bahn et Siemens Mobility.

Cet accord permet à Lhyfe de poursuivre activement le développement de ce projet en Allemagne, dont la prochaine étape est l’obtention de subventions dédiées. Ce projet de 10 MW fait partie des 20 projets en phase de développement avancé (correspondant aux phases « Tender ready », « Awarded » ou « Construction ») annoncés lors de l’introduction en Bourse, pour une capacité totale de 380,5 MW et une entrée en exploitation prévue entre 2023 et 2026.

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

En laboratoire, des cellules solaires organiques affichent un gain d’efficacité contre-intuitif de 20 % grâce à l’entropie
16 juillet 2024 Une équipe de chercheurs de l'université du Kansas a découvert que les semi-conducteurs organiques connus sous le nom d'accepteurs non-fullerènes perm...