[Série d’été] Les plus grandes centrales solaires du monde : le parc Mohammed bin Rashid Al Maktoum (UAE)

Share

Installé à Saih Al-Dahal, à environ 50 kilomètres au sud de la ville de Dubaï, le parc solaire Mohammed bin Rashid Al Maktoum s’étend sur une superficie totale de 77 km2. Sa capacité actuelle est de 1 527 MW et l’objectif est d’atteindre 5 GWc d’ici à 2030, pour un investissement total estimé à 50 milliards AED (13,3 milliards d’euros).

Développé par Dubai Electricity and Water Authority (DEWA), il est construit en cinq phases. La première phase du parc portait sur une ferme solaire de 13 MWc (DEWA 13) construite par First Solar. Elle a été mise en service le 22 octobre 2013. Utilisant 152 880 modules FS-385 black CdTe, elle produit environ 28 GWh par an.

Le parc solaire Mohammed bin Rashid Al Maktoum.

Image : Gouvernement de Dubaï

La deuxième phase portait sur l’installation de 200 MWc construite à un coût de 320 millions de dollars (313 millions d’euros) par un consortium dirigé par ACWA Power et la société espagnole TSK, respectivement exploitant et maître d’œuvre. Cette deuxième phase a été mise en service le 22 mars 2017. La phase comprend 2,3 millions de panneaux solaires photovoltaïques répartis sur une superficie de 4,5 km2. Le prix remporté était 5,89 ct$/kWh (5,77 ct d’euros). Ce tarif était alors inférieur d’environ 20 % à celui des PPA connus à l’époque.

En avril 2015, DEWA a ensuite annoncé l’extension du parc, via une troisième phase de 800 MWc. Un consortium dirigé par Abu Dubai Future Energy Company (Masdar) et EDF Renouvelables a obtenu le contrat pour la phase 3 en juin 2016, pour un prix de 2,99 ct$/kWh (2,93 ct d’euros). La troisième phase a été achevée en 2020.

La quatrième phase associe 700 MW de solaire à concentration (avec 600 MW de miroirs cylindro-paraboliques et une tour solaire de 100 MW), auxquels ont été ajoutés 250 MWc de photovoltaïque. Tous deux dotés d’un stockage d’énergie thermique au sel fondu. Le prix d’achat est fixé à 7,30 ct$ (7,15 ct d’euros) /kWh.

Enfin, le 21 novembre 2019, DEWA a annoncé la sélection d’ACWA Power et de Gulf Investment Corporation respectivement comme EPC et comme financeur, pour construire et exploiter la cinquième phase, cette fois de 900 MW. L’investissement s’est élevé à 2,058 milliards d’AED (55 millions d’euros) et la construction devrait être achevée fin 2022. Le prix de cette phase est extrêmement bas, à 1,6953 ct $/ kWh (1,66 ct d’euros).

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

En laboratoire, des cellules solaires organiques affichent un gain d’efficacité contre-intuitif de 20 % grâce à l’entropie
16 juillet 2024 Une équipe de chercheurs de l'université du Kansas a découvert que les semi-conducteurs organiques connus sous le nom d'accepteurs non-fullerènes perm...