Un dispositif d’évacuation de l’eau doté d’un nouveau design anti-engorgement

Share

D’après pv magazine International

La startup portugaise Solarud vient de lancer une nouvelle version de son dispositif d’évacuation de l’eau. Ce nouveau modèle se clipse sur les modules solaires pour empêcher les problèmes d’engorgement dus à l’accumulation de poussière et de salissures.

Après le lancement du dispositif d’origine en mai dernier, l’entreprise s’est appuyée sur les retours d’expériences clients pour mettre au point sa technologie anti-engorgement. « Dans certains environnements extrêmes, comme les déserts ou les endroits arides avec un taux d’humidité bas, lors des premières précipitations, ou au cours de la condensation très tôt le matin, le dispositif s’engorgeait », a expliqué António Neves, co-fondateur de Solarud, à pv magazine.

L’accumulation de salissures peut entraîner un engorgement dans les installations résidentielles, lequel nécessite le nettoyage des appareils au bout de quelques mois.
La solution Nextgen de Solarud est dotée du dispositif anti-engorgement breveté par l’entreprise qui remédie à ce problème. Les gains d’énergie, de 3,5 % en moyenne avec le dispositif d’origine, devraient être encore plus importants avec le Nextgen, bien que l’entreprise n’ait pas encore démarré les tests.

En outre, le nouveau produit s’adapte à davantage de tailles de modules que son prédécesseur. L’appareil originel était compatible avec des hauteurs de cadres de 30 mm, 35 mm et 40 mm. « Le nouveau dispositif s’adapte à tous les cadres mesurant entre 30 mm et 40 mm. Les attaches ne doivent plus être cassées [pour s’adapter à la hauteur voulue] mais pliées. Cela leur confère un effet ressort qui leur permet de s’adapter à différentes hauteurs de cadres », a indiqué António Neves.

Des versions personnalisées imprimées en 3D

Le nouveau dispositif peut ainsi se fixer sur des cadres d’une hauteur de 32 mm et 38 mm, mesures standard dans le secteur. Pour la fabrication de Nextgen, l’entreprise est passée d’une impression 3D industrielle au moulage par injection. Ce changement de technique a « pratiquement multiplié la production par 20, et a également permis de créer des dispositifs plus résistants », a précisé António Neves.

Solarud propose une garantie de six ans pour Nextgen, soit quatre ans de plus que pour son prédécesseur. Le nouvel appareil est en outre moins cher, disponible pour des achats en gros à partir de 50 unités pour 99,50 €, soit 1,99 € pièce, hors TVA et frais d’expédition. Le dispositif d’origine n’est plus fabriqué ni disponible à la vente.

L’entreprise a également lancé des versions nano et personnalisées de l’appareil, toutes deux dotées du design anti-engorgement. Le Solarud Nano, dont la base mesure moins de 10 mm, contre 22 mm pour le Nextgen, est conçu pour les installations photovoltaïques présentant de très petits interstices entre les modules, jusqu’à 10 mm.

Si les dispositifs Nextgen et Nano ne s’adaptent qu’aux cadres dont l’épaisseur est comprise entre 8 mm et 11 mm, le Solarud Custom peut être ajusté sur mesure. « On nous a demandé des dispositifs pour des épaisseurs de 13 mm et 15 mm, notamment nos clients d’Australie. Nous avons donc décidé de créer un service d’appareils sur mesure, a expliqué António Neves. Les clients nous envoient la fiche technique des modules, nous concevons l’appareil conformément aux spécificités, envoyons quelques échantillons aux clients et s’ils sont satisfaits, ces derniers peuvent alors commander les dispositifs sur notre site Internet. »

Les versions nano et sur mesure sont imprimées en 3D et disponibles pour des achats en gros à partir de 2,49 € l’unité, hors TVA et frais d’expédition. L’entreprise met au point et fabrique tous les dispositifs au Portugal. Sa clientèle internationale est essentiellement installée en Europe, en particulier en Allemagne.

Traduction assurée par Christelle Taureau.

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

En laboratoire, des cellules solaires organiques affichent un gain d’efficacité contre-intuitif de 20 % grâce à l’entropie
16 juillet 2024 Une équipe de chercheurs de l'université du Kansas a découvert que les semi-conducteurs organiques connus sous le nom d'accepteurs non-fullerènes perm...