Saint-Gobain signe un PPA solaire pour 145 sites industriels d’Amérique du Nord

Share

Le spécialiste français des matériaux de construction Saint-Gobain a signé un contrat d’achat d’électricité renouvelable (Power Purchase Agreement, PPA) avec le groupe énergétique TotalEnergies afin d’alimenter ses 145 sites industriels d’Amérique du Nord (États-Unis et Canada) en énergie photovoltaïque. Les termes de de l’accord d’une durée de dix ans, qui devrait entrer en vigueur en 2024, n’ont pas été précisés.

Ce PPA porte sur une puissance de 200 MW, mais aucune information concernant les centrales solaires, ou leur localisation, n’a été donnée.

Les deux acteurs précisent simplement que ce contrat devrait diminuer les émissions de CO2 liées à l’électricité (émissions de scope 2) de Saint-Gobain en Amérique du Nord à hauteur de 210 000 tonnes par an, soit une réduction d’environ 33%. Le groupe s’est engagé à réduire d’au moins 90 % ses émissions directes et indirectes de gaz à effet de serre (scopes 1, 2 et 3) d’ici 2050 par rapport à 2017, et à développer des projets de captation pour les émissions restantes. « Grâce à ce contrat, Saint-Gobain Amérique du Nord va pouvoir réduire considérablement ses émissions de CO2 tout en lançant un signal fort au marché que les industriels sont prêts à s’engager en faveur de l’électricité verte », a indiqué Mark Rayfield, directeur général de Saint-Gobain Amérique du Nord.

Il s’agit du deuxième PPA conclu par Saint-Gobain en Amérique du Nord, le premier concerne un projet éolien situé à Blooming Grove, dans l’Illinois (États-Unis). Ces deux projets cumulés devraient représenter une réduction de 62% des émissions de scope 2 de Saint-Gobain Amérique du Nord.

Après le rachat en mai dernier de 50 % du numéro 5 des énergies renouvelables américain Clearway, TotalEnergies continue de son côté à pousser ses pions dans ce pays qui pourrait représenter d’ici à 2030 environ 25 % des 100 GW de capacités que l’energeticien entend exploiter dans le monde. Le groupe souhaite par ailleurs « devenir un partenaire clé pour les acteurs industriels engagés dans une démarche de neutralité carbone » aux États-Unis, comme l’explique Marc-Antoine Pignon, directeur général de la division énergies renouvelables dans le pays.

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

Apex Energies lève plus de 120 M€ pour construire 250 centrales solaires en toitures et ombrières
18 juillet 2024 D'un montant exact de 125,4 M€, il s'agit du deuxième financement de plus de 100 millions d’euros levé par le groupe et du plus important de son histo...