L’industrie solaire allemande veut recruter des spécialistes indiens

Share

D’après pv magazine Allemagne

Si l’Allemagne veut atteindre ses objectifs en matière d’expansion du photovoltaïque, il faudrait que, au plus tard à partir de la deuxième moitié de la décennie, ses capacités installées par an soient multipliées par trois par rapport aux chiffres de 2022. Mais pour ce faire, la main-d’œuvre qualifiée manque. D’après la Fédération allemande du solaire Solarwirtschaft (BSW-Solar), l’Allemagne ne peut à elle seule combler ce déficit. Il faut donc recruter des spécialistes en Inde.

Ces travailleurs seront issus d’un programme de formation que le ministère indien des Énergies renouvelables a mis en place pour faire face au besoin de personnel spécialisé dans le secteur du photovoltaïque. De jeunes électriciens peuvent ainsi en l’espace de trois mois se former pour devenir des « Suryamitra », des travailleurs du solaire allemand. Jusqu’à présent, 51 000 Suryamitras ont achevé cette formation professionnelle, soit une bonne moitié du chiffre prévu.

D’après le gouvernement allemand et BSW-Solar, les spécialistes indiens devraient contribuer à atteindre les objectifs d’expansion en Allemagne. « L’arrivée en Allemagne d’une main d’œuvre correctement formée dans le secteur du solaire est essentielle pour notre transition énergétique », a déclaré Udo Philipp, secrétaire d’État au ministère fédéral de l’Économie et de la Protection du Climat, en marge de la signature.

« Nous avons besoin de plus de bras pour réussir notre transition énergétique, et nous voulons nous assurer que le renforcement considérable nécessaire dans le secteur de l’énergie solaire soit effectué par du personnel qualifié. Au vu du manque de spécialistes en Allemagne, nous devrons aussi nous tourner vers l’étranger, constate David Wedepohl, PDG international de BSW-Solar. Avec nos partenaires indiens, nous avons hâte de voir comment ces jeunes électriciens vont s’intégrer dans le secteur du solaire et continuer à se former. »

BSW-Solar œuvre à l’intégration du personnel qualifié en collaboration avec le projet « Hand-in-Hand for international Talent », sous l’égide du ministère fédéral de l’Économie et de la Protection du Climat, de la Chambre du commerce et de l’industrie allemande, de l’Agence fédérale pour l’emploi et de la « Chambre de commerce indo-allemande ». En outre, BSW-Solar table sur le fait qu’une nouvelle loi sur l’immigration des travailleurs qualifiés entrera en vigueur à l’été. La Fédération s’appuiera sur cette dernière pour accélérer encore l’intégration de la main-d’œuvre étrangère dans le secteur solaire allemand.

De l’avis des entreprises, le gouvernement fédéral a laissé la question du manque de personnel qualifié en souffrance pendant des années. Au cours du « Sommet sur l’énergie du Handelsblatt 2023 » qui a eu lieu en janvier, certaines entreprises du secteur ont proposé leurs propres initiatives de recrutement de personnel. Entre-temps, les politiques avaient toutefois saisi l’urgence de la situation, comme en atteste la Taskforce pour résoudre la pénurie de main-d’œuvre qualifiée mise en place au niveau de la Chancellerie.

Traduction assurée par Christelle Taureau. 

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

En laboratoire, des cellules solaires organiques affichent un gain d’efficacité contre-intuitif de 20 % grâce à l’entropie
16 juillet 2024 Une équipe de chercheurs de l'université du Kansas a découvert que les semi-conducteurs organiques connus sous le nom d'accepteurs non-fullerènes perm...