SolarDuck obtient 6,8 millions d’euros de l’UE pour un projet R&D de 5 MW de solaire flottant en mer

Share

Le développeur néerlandais de solutions PV flottantes en mer (OFPV) Solar Duck a annoncé avoir obtenu un financement de l’Union européenne pour un programme de recherche et développement (R&D) axé sur les technologies OFPV. Le projet « Nautical Sunrise » vise à concevoir, construire et présenter un système solaire flottant offshore de 5 MW à partir de la solution modulaire de SolarDuck puis d’y réaliser des recherches et tests approfondis pour développer la fiabilité, la résistance, la stabilité électrique et le rendement des systèmes solaires flottants offshore.

Le conglomérat allemand de l’énergie RWE fournit une partie de l’investissement pour l’installation et le déploiement du projet pilote qui devrait être électriquement intégré au parc éolien OranjeWind (Hollandse Kust West VII) au large de la côte ouest des Pays-Bas. Selon SolarDuck, les résultats du projet permettront le déploiement et la commercialisation à grande échelle de systèmes OFS à l’avenir, « à la fois en tant que systèmes autonomes et intégrés dans des parcs éoliens offshore ».

Le projet « Nautical Sunrise » bénéficie d’un budget de 8,4 millions d’euros, dont 6,8 millions seront apporté par le programme Horizon Europe. « Cette subvention permet à SolarDuck et à ses partenaires de repousser les limites environnementales de la conception et en même temps d’acquérir une compréhension approfondie de l’écologie et de la fiabilité de la conception », a déclaré Don Hoogendoorn, CTO de SolarDuck dans un communiqué.

En Italie, le développeur vient de signer un accord de collaboration avec le fonds d’investissement italien Green Arrow Capital et le développeur italien New Developments pour un projet hybride éolien-solaire offshore à grande échelle. Les trois acteurs prévoient la mise en place d’un parc solaire flottant de 120 MW intégré à un parc éolien en mer de 420 MW dans le golfe de Tarente, au large de au large de Corigliano-Rossano en Calabre. « Le projet est actuellement en cours d’autorisation avec une DCO (décision d’autorisation de développement) estimée en 2028. Nous sommes convaincus qu’il s’agit d’un projet qui se concrétisera et aura un impact sur l’économie régionale en Italie », a déclaré Giovanni Guzzo, le PDG de New Developments.

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

En laboratoire, des cellules solaires organiques affichent un gain d’efficacité contre-intuitif de 20 % grâce à l’entropie
16 juillet 2024 Une équipe de chercheurs de l'université du Kansas a découvert que les semi-conducteurs organiques connus sous le nom d'accepteurs non-fullerènes perm...