Le point de vue de la Commission Solaire du SER — Covid-19 : des impacts à tous les étages ?

Difficile aujourd’hui de parler de l’actualité en passant sous silence les impacts du Covid-19 sur notre filière… La crise devrait bouleverser durablement l’ensemble de notre économie, mais pourrait être une formidable opportunité pour repenser collectivement notre modèle et aller vers une double « résilience », économique et environnementale, consistant à ne plus dépendre de trafics maritimes et aériens d’hommes et de marchandises devenus incontrôlables et redévelopper les circuits courts.

Impact du COVID-19 : Sergies témoigne

Quel est l’impact du coronavirus sur l’activité des acteurs du secteur de l’énergie solaire ? Comment s’adaptent-ils ? Emmanuel Julien, le président du Directoire de l’entreprise de développement de projets Sergies a répondu à nos questions.

1

Recenser les pratiques pour développer l’agrivoltaïsme durable

Blandine Thuel, la fondatrice du cabinet de conseil agricole Acthuel, et Sébastien Faïsse, le co-gérant du bureau d’études et de conseil en environnement Artifex, reviennent sur les enjeux de l’agrivoltaïsme et sur la nécessité de disposer d’un recensement des projets agrivoltaïques pour développer la filière de manière pérenne.

3

Le point de vue de la Commission Solaire du SER : La difficile lutte contre… les idées reçues

Alors que l’énergie photovoltaïque s’impose progressivement sous d’autres latitudes, elle doit faire la démonstration de sa pertinence chez nous, dans un système électrique français qui fonctionne bien et qui reste peu carboné. La filière photovoltaïque fait face à nombre de préjugés et sa décrédibilisation semble être le passe-temps de quelques conservateurs du système énergétique actuel qui passent outre toute rigueur scientifique. Notre activité de représentants de la filière consiste donc à démonter autant que possible les idées reçues contre l’énergie photovoltaïque. Petit florilège, hélas non exhaustif, des poncifs erronés auxquels notre filière doit faire face.

1

Vers une gestion renforcée de la fin de vie des panneaux photovoltaïques

Le 11 février 2020, a été publiée au Journal officiel la loi n° 2020-105 du 10 février 2020 relative à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire. Cette loi tend à modifier en profondeur l’approche des enjeux relatifs à la gestion des déchets. Comme de nombreuses autres filières, celle de la gestion de la fin de vie des panneaux photovoltaïques va évoluer.

Le chaos dû au coronavirus !

Indice de prix des modules pour février 2020.

En Allemagne, l’appel d’offres solaire s’est conclu avec un record de prix le plus bas : 0,0355 €/kWh

L’appel d’offres de 100 MW a été sur-souscrit avec un facteur cinq. Le prix moyen final était inférieur de 0,05 € à celui de la session précédente.

Lancement d’une campagne de financement participatif pour des systèmes photovoltaïques verticaux

La start-up allemande Next2Sun Mounting Systems fournit des structures de montage pour les modules solaires bifaciaux ainsi que des systèmes photovoltaïques complets, qui peuvent par exemple servir de clôture pour les pâturages. La société offre un intérêt annuel de 5 % sur cinq ans.

La production solaire et éolienne a dépassé celle du charbon en Europe en 2019

En 2019, les énergies renouvelables ont généré plus d’électricité que le charbon dans l’Union européenne. C’est la première fois que cela arrive, entraînant la plus forte réduction des émissions de carbone du secteur électrique européen en trois décennies, selon un nouveau rapport établi par Sandbag et d’Agora Energiewende.

1

Le point de vue de la Commission Solaire du SER — Photovoltaïque au sol sur sites dégradés : une option… parmi d’autres

Ce n’est pas un scoop : en matière d’énergie photovoltaïque, la France est à la traîne avec 9 GW d’installations photovoltaïques raccordées en 2019. Surtout comparée à des pays comme l’Allemagne (48 GW) et l’Italie (19 GW) qui ont la particularité d’être… près de 40% plus petit en superficie que la France. Pourquoi évoquer ici la superficie de nos voisins bien meilleurs élèves que nous ? Parce que si l’énergie photovoltaïque prend de la place en comparaison avec les énergies conventionnelles, à l’évidence la France n’a pas l’excuse du manque de foncier pour développer l’énergie photovoltaïque au sol !

This website uses cookies to anonymously count visitor numbers. To find out more, please see our Data Protection Policy.

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close