Skip to content

Research

Nouveau record mondial de 39,5% pour une cellule solaire triple-jonction à nanostructure quantique

Des scientifiques américains ont fabriqué une cellule solaire à triple jonction qui a obtenu un rendement de 39,5 %, soit un record mondial pour l’éclairage solaire classique. Bien que le concept repose sur des matériaux et des procédés qui sont encore trop coûteux pour une utilisation commerciale, il pourrait bientôt trouver des applications concrètes dans l’alimentation des satellites et d’autres technologies spatiales.

Acteur de la semaine : Rosi Solar lance l’industrialisation de sa technologie de recyclage

Rosi Solar a développé une solution industrielle capable de récupérer le silicium de haute pureté, l’argent et le cuivre contenus dans les modules PV en fin de vie. Avec un processus de séparation thermique et chimique avancé, la start-up grenobloise poursuit son développement en R&D et en application commerciale pour redonner de la valeur aux matériaux des modules solaires en Europe et à l’international.

1

Le polonais Saule Technologies ouvre la première usine de cellules PV en pérovskite à Wroclaw

Saule Technologies, société polonaise spécialisée dans la recherche sur les cellules photovoltaïques de nouvelle génération à base de pérovskite, vient d’inaugurer la première usine de cellules PV en pérovskite. Saule Technologies affirme ainsi être la première entreprise au monde à entrer dans la phase de commercialisation de cette technologie.

3

Les modules PV se dégradent moins dans les climats nordiques

Des chercheurs norvégiens ont utilisé une approche annuelle, tenant compte de l’effet combiné de la température, de l’humidité et du rayonnement ultraviolet, pour évaluer le taux de dégradation de modules polycristallins ayant un coefficient de température de -0,43 %, montés avec une inclinaison d’environ 10 degrés et situés dans l’est de la Norvège. Ils ont constaté que ces modules se dégradent dans une fourchette de 0,1 à 0,19 % par an, soit 0,4 % de moins que les panneaux fonctionnant sous d’autres climats.

Le CEA-Ines obtient un rendement de 19,2% pour une cellule solaire pérovskite flexible

Cette cellule a été fabriquée avec un substrat flexible composé d’oxyde d’indium et d’étain (ITO) et de polyéthylène téréphtalate (PET). Soumis à un test de chaleur humide, le dispositif a montré qu’il pouvait conserver 90% de son rendement initial après 800 heures.

Le CEA-Liten optimise le fonctionnement des véhicules hybrides Batterie/pile à combustible

Afin d’optimiser le développement de véhicules électriques hybrides, le CEA-Liten, institut de CEA Tech, vient d’annoncer avoir amélioré et mis à jour un logiciel de dimensionnement des systèmes associant piles à combustible et batteries. Objectif : optimiser la réactivité du couplage pile/batterie.

BayWa r.e. apporte de premiers résultats très encourageants sur l’impact environnemental des parcs flottants

BayWa r.e., leader européen du solaire flottant, annonce les premiers résultats des études environnementales menées auprès du plus grand parc solaire flottant d’Europe, à Zwolle aux Pays-Bas.

Plateforme opérationnelle au CEA-Liten pour tester des électrolyseurs réversibles jusqu’à 120 kWDC

La plateforme Multistack construite au CEA-Liten pour permettre le test de modules de plus en plus puissants issus de la technologie d’électrolyseur/pile à combustibles à oxydes solides réversible (rSOC) est désormais opérationnelle, annonce le CEA-Liten.

Le Fraunhofer ISE obtient un rendement de 35,9% pour une cellule solaire III-V à triple jonction

Cette cellule – qui, selon l’institut de recherche allemand, peut être utilisée dans les avions et les drones à propulsion électrique – a été élaborée avec des couches de semi-conducteurs III-V connectées à la sous-cellule de silicium.

Une technique de refroidissement passif appliquée aux modules PV

Des scientifiques de l’Institut des Nanotechnologies de Lyon (INL) ont proposé d’utiliser le refroidissement radiatif du ciel (RSC, en initiales anglaises) pour réduire de 10°C la température de modules PV. Cette méthode pourrait améliorer les performances de plus de 5 W/m2.

This website uses cookies to anonymously count visitor numbers. To find out more, please see our Data Protection Policy.

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close