Technique Solaire finalise le financement de deux centrales totalisant 32,5 MW en Inde

Share

D’une capacité de 5,5 MW, la première installation photovoltaïque a été inaugurée en septembre 2017 dans l’État de Uttarakhand, au nord de l’Inde. La seconde centrale, encore en construction, aura une capacité de 27 MW et se trouve dans l’État de Maharashtra, au centre-ouest de l’Inde. La mise en service étant prévu pour août 2019, il s’agira pour Technique Solaire de sa plus grande centrale.

Le financement a été conclu avec la banque State Bank of India. Le montant de ce financement n’a pas été précisé.

Pour les deux projets, Technique solaire a signé un PPA (Power Purchase Agreement) de 25 ans avec les sociétés de distribution d’énergie Uttarakhand Power Corporation et Maharashtra State Electricity Distribution Company.

« Cette transaction démontre la capacité de notre équipe à gérer toute la chaîne de valeur, de la réponse aux appels d’offres publiques à la sécurisation de la dette à long terme, y compris la construction et la mise en service », précise le directeur de Technique solaire Lionel Themine.

Technique Solaire est un producteur d’énergie qui, selon ses données, aurait déjà installé 75 MW de capacité solaire, et aurait 250 MW en cours de développement en France et à l’étranger.

En avril, la société a levé un fonds de 54 millions d’euros pour la construction d’une centrale solaire de 47 MW.

Le secteur photovoltaïque en Inde

D’après les chiffres de l’IRENA, une capacité photovoltaïque de 26,869 GW était installée fin 2018. L’institut de recherche Mercom India Research prévoit que 9 GW seront installés au cours de l’année 2019, le pipeline de projets solaires à grande échelle atteignant 19,4 GW à la fin du premier trimestre, et 31,7 GW d’appels d’offres et d’enchères étant en attente.

Les installations photovoltaïques atteindraient 71 GW d’ici à la fin de 2022, soit près de 30 % de moins que l’objectif officiel fixé par le gouvernement, à 100 GW. Toutefois, le cabinet d’études estime que l’objectif pourrait toujours être atteint si les bonnes politiques étaient mises en place.