Aux Émirats arabes unis, la plus grande centrale photovoltaïque et une baisse extraordinaire des émissions de carbone

Share

L’agence Reuters a publié un communiqué annonçant que le parc solaire de 1,78 GW Noor Abu Dhabi était entré en service dans les délais et le budget impartis.

L’annonce, publiée sur le portail d’actualités Zawya.com pour le Moyen-Orient, aurait été émise par la société Emirates Water and Electricity (EWEC), qui semble être une version renommée de l’ADWEC,  Abu Dhabi Water and Electricity Company, les recherches en ligne sur son site Web renvoyant toutes à ADWEC. Par conséquent, pv magazine n’a pas pu vérifier la véracité du communiqué de presse.

Selon la déclaration de l’EWEC, Noor Abu Dhabi – surnommé « le plus grand projet solaire au monde » – serait opérationnel et fournirait de l’énergie au prix de 0 088 888 AED/kWh (soit 0,024 USD/kWh), un montant qui en faisait l’énergie solaire la moins chère du monde lorsque le projet a gagné l’appel d’offres de 2017.

Les lauréats étaient un consortium composé du fonds d’investissement émirati pour l’eau et l’électricité nouvellement formé Abu Dhabi Power Corporation, du conglomérat industriel japonais Marubeni Corp et du géant solaire chinois Jinko Solar Holdings.

Selon le communiqué, le projet de 3,2 milliards de dollars australiens (871 millions de dollars US), doté de plus de 3,2 millions de panneaux solaires sur une surface de 8 km2, employait plus de 2 900 personnes au plus fort de la construction sur le site de Sweihan et pourrait fournir de l’énergie à 90 000 personnes.

Une étonnante baisse du taux d’émission de carbone

Le dernier chiffre des émissions a peut-être augmenté récemment, car DEWA (Dubai Electricity and Water Authority, l’Autorité de l’électricité et de l’eau de Dubaï) a formulé hier la stupéfiante affirmation selon laquelle l’émirat aurait réduit les émissions de carbone par habitant de 19 % — la référence de la comparaison n’est toutefois pas claire.

DEWA a annoncé que la consommation d’énergie et d’eau par habitant à Dubaï avait diminué entre 2015-2018 ; ces chiffres pourraient être la base du calcul de la réduction, que le Conseil suprême de l’émirat qualifierait de « par rapport au scénario de statu quo ».

Parmi les raisons de ce succès, DEWA citait l’immense parc solaire 5 GW Mohammed bin Rashid Al Maktoum et le programme de net metering Shams à Dubaï.

Le communiqué de presse a été publié à la suite de la décision d’attribuer le rassemblement sur le changement climatique COP25 cette année à Abu Dhabi, en dépit du lobbying intense mené par le Royaume-Uni.

**04/07/2019 – Le titre de l’article a été modifié car il contenait une erreur : la centrale se trouve dans l’émirat d’Abu Dhabi, et non à Dubaï**