Des collaborations internationales se nouent pour le développement du photovoltaïque organique

Share

Spécialisé dans les produits à haute fonctionnalité tels que les films d’emballage, les produits automobiles et pharmaceutiques, les produits liés à l’environnement ou encore les bioproduits, le fabricant japonais Toyobo s’associe au CEA-Liten (Liten pour Laboratoire d’Innovation pour les Technologies des Energies Nouvelles et les nanomatériaux) pour développer des modules et des cellules innovants intégrant les matériaux Toyobo. Leur objectif est notamment « d’élaborer des modules PVO (photovoltaïque organique) présentant un meilleur rapport performance-prix que les autres technologies photovoltaïques pour des applications d’intérieur », peut-on lire dans le communiqué.

Du côté d’Armor, la société souhaite développer le marché du film photovoltaïque organique souple dans la région du Moyen Orient et de l’Afrique du Nord. Elle a, pour cela, signé un protocole d’accord avec Masar Printing and Publishing afin de créer une future joint-venture, qui sera détenue à parts égales, à Dubaï.

Les Émirats arabes unis souhaitant atteindre une puissance installée de 1 GW par an ou encore prévoyant que 75 % de l’énergie consommée à Dubaï en 2050 soit d’origine renouvelable, le potentiel de déploiement est fort. Face au manque de foncier disponible, Armor y voit l’occasion de développer son film photovoltaïque organique souple ASCA : « transparent, ultra-mince et souple, [il] permettrait de recouvrir les façades des gratte-ciels qui sont nombreux au sein de l’État Dubaïote. »

Selon le communiqué, la joint-venture devrait voir le jour fin 2019 et sera la « première entreprise en mesure de commercialiser des films photovoltaïques souples et flexibles dans la région MENA ». Les partenaires se sont fixé un objectif annuel de plus de 500 km2 de film photovoltaïque vendu par an, et un chiffre d’affaires supérieur à 100 millions d’euros à atteindre d’ici 5 ans.  « Masar Publishing and Printing déploiera son expertise du marché local et Armor apportera son savoir-faire unique » précise le communiqué.

« Ce rapprochement avec Masar Publishing and Printing est une véritable opportunité pour Armor de faire rayonner la technologie du film photovoltaïque organique ASCA©, dans la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord où les possibilités de développement sont extrêmement fortes », déclare encore Hubert de Boisredon, le président-directeur général d’Armor.