Une centrale électrique virtuelle pour optimiser les performances lorsque les prix de l’énergie sont négatifs

Share

La Compagne du Rhône (CNR) s’associe à energy & meteo systems afin d’améliorer la gestion de la production de parcs d’énergie renouvelable dès que les prix de l’énergie sont négatifs.

« Les nouvelles installations bénéficiant du complément de rémunération doivent s’arrêter pendant les heures où le prix spot est strictement négatif », a déclaré Pierre-Jean Grangette, le directeur du département énergie de CNR, évoquant le marché de l’énergie EPEX en Europe centrale. « CNR propose deux options : un pilotage opéré par le producteur, ou délégué à CNR. Avec la plateforme d’energy & meteo systems, nous arrêtons/redémarrons automatiquement les centrales solaires et éoliennes pendant ces épisodes de prix négatif », ajoute-t-il.

Différents marchés sur lesquels une forte proportion de production d’énergie renouvelable est variable, tels que la bourse nord européenne Nord Pool, des marchés américains et EPEX, ont introduit des prix négatifs de l’énergie. Le marché EPEX l’a fait en 2008 pour l’Allemagne et le mécanisme a été mis en place en 2010 pour la France. En cas de saturation importante du réseau, des signaux de prix négatifs se déclenchent pour éviter les surcharges.

Besoin de réduction de l’agrégateur

Les marchés de l’électricité français et allemand sont fortement interconnectés, ce qui permet aux flux d’énergie transfrontaliers d’atténuer les effets, mais pas entièrement. Les agrégateurs d’actifs de production doivent également réguler les productions en conséquence. Dans certains cas, les opérateurs de réseaux de distribution prennent le relais, bien qu’ils aient tendance à le faire de manière centralisée et sans utiliser les ressources renouvelables de manière optimale car il y a trop de points de données à prendre en compte.

Les centrales virtuelles (VPP, Virtual power plant) et les solutions de surveillance de energy & meteo systems permettront au système de CNR d’obtenir les données de production en temps réel de tous les actifs. L’opérateur peut ainsi réguler automatiquement, à distance, la production d’électricité en réaction à l’évolution des prix en quelques secondes.

« Nous fournissons nos services de centrale virtuelle à plusieurs agrégateurs d’énergie renouvelable en Europe et en France », a déclaré Ulrich Focken, fondateur et directeur général d’energy & meteo systems. « À travers ce projet avec CNR, energy and meteo systems démontre une nouvelle fois l’efficacité de sa plateforme dans la gestion et la commercialisation de l’énergie sur les marchés Spot et Intra-day. »

Performance surhumaine

Confier la tâche de régulation à un algorithme telle qu’une VPP peut considérablement améliorer les performances d’utilisation des ressources énergétiques disponibles et des capacités du réseau. Utiliser les signaux de prix pour laisser la VPP décider systématiquement de la régulation de l’actif d’énergie renouvelable, de son utilisation et de sa capacité surpassera l’intervention humaine.

L’Allemagne a enregistré 134 heures de prix négatifs de l’énergie l’an dernier, contre 146 en 2017. En France, le marché spot a enregistré 11 heures de prix négatifs l’année dernière, contre 4 heures en 2017. En augmentant les capacités des énergies renouvelables, de tels événements pourraient se produire plus souvent.