157,1 MW de projets lauréats à l’appel d’offres pour les centrales entre 100 kW et 8 MW sur bâtiments

Share

La liste des projets lauréats de la septième session de l’appel d’offres pour les centrales entre 100 kW et 8 MW sur bâtiments serres et hangars agricoles et ombrières de parking a été publiée.

D’après le rapport de la Commission de régulation de l’énergie (CRE), 380 candidatures conformes ont été étudiées, elles représentaient 207,3 MW de projets (95,9 MW pour la famille 1, dont la capacité est comprise entre 100 kW et 500 kW ; et 111,4 pour la famille 2, dont la capacité est comprise entre 500 kW et 8 MW).

Au final, 282 projets ont été désignés lauréats, représentant une puissance cumulée d’un peu plus de 157 MW, dont 71 MW dans la famille 1 et 86 MW dans la famille 2. Cette capacité cumulée est loin d’atteindre les 300 MW qui devaient être alloués lors de cette septième session (150 MW dans chacune des deux familles).

Arthur Omont, analyste et associé du cabinet de conseil Finergreen explique cette baisse de souscription par le « contrecoup de l’enthousiasme » des premières sessions de l’appel d’offres : « de nombreux développeurs ont déjà constitué un pipeline important, qu’ils doivent désormais construire et financer, et ont épuisé leur stock de projets “déposables” qu’ils doivent reconstituer », déclare-t-il. Le faible taux de participation à l’appel d’offres pourrait également être dû aux difficultés de plus en plus accrues de l’accès au foncier, les projets lauréats étant de moins en moins au Sud.

Selon le classement établi par Finergreen, Amarenco (Total) est le grand gagnant : une capacité de 16,3 MW lui a été octroyée. La société aura ainsi obtenu 145 MW à travers les sept sessions de l’appel d’offres. Avec respectivement 15,6 MW et 14,2 MW, Technique Solaire et Solaire Canterrane occupent les 2e et 3e places.

Finergreen fait également remarquer que, parmi les 60 développeurs identifiés, 32 sociétés remportent moins de 1 MW.

Concernant la tarification, les prix moyens des projets lauréats s’élèvent à 93 €/MWh pour la famille 1 et à 99 €/MWh pour la famille 2, des prix en hausse par rapport à la session précédente de l’appel d’offres. Le graphique élaboré par Finergreen récapitule l’évolution des tarifs depuis la toute première tranche. « Le régime d’appels d’offres CRE4 avait suscité un fort enthousiasme sur le marché avec une volonté forte de nombreux développeurs de se constituer un pipeline de projets tarifés importants rapidement, d’où le niveau de compétition élevé et les tarifs en baisse rapide sur les premiers appels d’offres », explique encore Arthur Omont.