Hespul, CNR et le Crédit Agricole accompagnent les entreprises et les agriculteurs dans l’adoption du photovoltaïque

Share

Le mardi 16 juillet, Elisabeth Ayrault, PDG de la Compagnie Nationale du Rhône (CNR), Raphaël Appert, directeur général du Crédit Agricole Centre-est et Marc Jedliczka, directeur de l’association Hespul, ont officiellement lancé le livre blanc « Produire mon électricité solaire » à la Maison de l’environnement de la Métropole de Lyon.

Ce guide pratique est le fruit d’une réflexion conjointe entre CNR et le Crédit Agricole Centre-est. Les deux entreprises estiment que la transition énergétique ne pourra se faire sans le soutien d’acteurs économiques et qu’il en est de leur responsabilité de les assister.

« Accompagner la transformation du modèle économique des entreprises, des PME et des agriculteurs, en intégrant les réponses aux défis climatiques est un devoir » a fait valoir Raphaël Appert lors du lancement de la publication. « Ce livre est la preuve de l’engagement concret de deux acteurs reconnus territorialement. »

Entreprises et agriculteurs

Édité par Uni-médiaset, le livre blanc a pour principal objectif de donner aux professionnels les clés pratiques pour installer des centrales photovoltaïques. Il s’adresse aux petites, moyennes et grandes entreprises, ainsi qu’aux agriculteurs, en leur présentant de façon succincte divers aspects des installations de photovoltaïques tels que leur technologie, leurs modèles économiques et conditions de raccordement.

Selon Elisabeth Ayrault, dirigeante du CNR, le premier producteur français d’énergie renouvelable, son rôle de dirigeante d’entreprise implique la responsabilité de partager son expertise pour soutenir le développement de l’énergie solaire.

Lors d’un débat le 19 février à l’université de Jussieu à Paris, elle a soutenu que toute entreprise est en mesure de changer son mode opératoire et que, pourtant, face au changement climatique, elles n’agissent pas.

« Je suis un peu en colère en tant que patronne d’entreprise parce que je pense que la population bouge plus vite que les entreprises, » a admis Elisabeth Ayrault. « Pourtant c’est par les entreprises que le changement va arriver. C’est toujours par les entreprises. »

Elle estime qu’à l’heure actuelle, le secteur privé devrait affronter les risques du changement climatique avec la même urgence que d’autres retournements de marché.

Eviter les pièges

Marc Jedliczka, directeur général de Hespul, l’association citoyenne ayant rédigé le livre blanc, estime que l’énergie solaire offre également des opportunités financières aux entreprises et aux exploitants agricoles. Grâce aux dispositifs de soutien mis en place par l’État, le photovoltaïque « présente aujourd’hui la possibilité de valoriser les toitures bien exposées et de disposer d’une source de revenu complémentaire tout en faisant un geste pour la planète », précise-t-il.

Il souhaite que le livre blanc permette aux novices en énergie solaire d’éviter de nombreux pièges dans la mise en service de leurs premières installations. « Ce guide évitera le cauchemar d’être mal conseillé dans un environnement technique, économique et juridique d’une grande complexité, » écrit-il dans l’éditorial du livre blanc.