De nouveaux tarifs d’achat en baisse

Share

En France métropolitaine continentale, seuls les tarifs des installations dont la capacité est comprise entre 9 kW et 36 kW restent stables (120,7 €/MWh) ; les autres tarifs diminuent, la plus grande baisse de tarif concernant les installations comprises entre 36 kW et 100 kW (-1,8 €/MWh, soit une baisse de 1,61 %).

En ce qui concerne les primes de vente au surplus, les baisses ne concernent que les primes Pa, c’est-à-dire celles des installations dont la puissance est inférieure à 9 kW.

Les installations dont le raccordement sera effectué au troisième trimestre 2019 pourront ainsi bénéficier des tarifs ci-dessous (tableau simplifié publié par la CRE).

Dans les zones non interconnectées (ZNI), tous les tarifs baissent d’environ 1,6 %, représentant des réductions de 2,3 €/MWh en Corse à 2,9 €/MWh à Mayotte. La CRE a publié les tarifs dans le tableau simplifié ci-dessous.

Les coefficients de dégressivité permettant d’établir ces nouveaux tarifs se basent sur les demandes de raccordement reçues par les gestionnaires de réseau avant le 15 juillet 2019. Ces demandes ont représenté 22,2 MW pour les centrales de puissance inférieure à 9 kW, et 89,7 MW pour les centrales de puissance comprise entre 9 kW et 100 kW.