La Côte d’Ivoire prévoit 42 % d’énergie renouvelable dans son mix énergétique à l’horizon 2030

Share

Les textes développant la stratégie pour atteindre 42 % d’énergie renouvelable dans le mix énergétique ont été validés. Le ministre du Pétrole, de l’Énergie et des Énergies Renouvelables, Abdourahmane Cissé, s’engage à atteindre l’objectif de 42 % d’énergie renouvelable dans le mix énergétique du pays à l’horizon 2030.

Mi-juillet, il rappelait plusieurs mesures phares pour développer les secteurs du pétrole et de l’énergie dans le pays. Il a notamment exhorté à la poursuite des programmes gouvernementaux Électricité Pour Tous (PEPT) et d’Électrification Rurale PRONER, ainsi qu’à la mise en œuvre d’un programme d’électrification « off-grid » des campements et zones isolées. La réduction des dépenses énergétiques des ménages sera encouragée via un cadre institutionnel et règlementaire incitatif pour le développement des énergies renouvelables et la maitrise de l’énergie.

Par ailleurs sera privilégié le recours à l’appel d’offres pour la sélection de producteurs indépendants basée sur l’utilisation de contrats-types et incluant une clause sur le contenu local qui accorde au moins 30 % des marchés de sous-traitance aux PME locales.

D’après les statistiques de l’Agence internationale des énergies renouvelables (IRENA), la Côte d’Ivoire disposait d’une capacité de 887 MW d’énergie renouvelable fin 2018, dont 8,278 MW de capacité photovoltaïque. En 2018, le gouvernement annonçait la construction d’une centrale solaire de 66 MW à Korhogo, dans le nord du pays. D’autres projets d’envergure tels qu’une centrale de 37,5 MW dans le département de Boundiali (au nord-ouest du pays) ou encore une installation de 25 MW à Benguébougou, près de Korhogo, sont en développement.