SMA investit 5 millions d’euros dans un nouveau centre d’évaluation en Europe

Share

SMA Solar Technology AG a annoncé jeudi la construction d’un nouveau laboratoire de mesures en Europe pour tester la compatibilité électromagnétique (CEM) d’onduleurs capables de manier des puissances collossales s’élevant jusqu’à 5 MW.

Cette infrastructure coûtera plus de 5 millions d’euros et s’étalera sur une surface de 740 mètres carrés sur le site principal de SMA à Niestetal en Allemagne. Le laboratoire est prévu d’entrer en service en milieu de 2020 et soutiendra SMA dans l’établissement de normes pour l’industrie solaire.

« Le photovoltaïque est en train de devenir un pilier important du secteur énergétique à travers le monde et, dans ce contexte, les onduleurs solaires sont soumis à des exigences de sécurité très strictes », explique Jürgen Reinert, président du conseil d’administration de SMA, qui précise que le nouveau laboratoire permettra de mener de meilleures études sur ces composants. « Cela nous permettra de tester la compatibilité électromagnétique de systèmes encore plus grands en utilisant une technologie de pointe, et de nous assurer que nos solutions futures répondent aux exigences et aux réglementations les plus strictes sur les marchés photovoltaïques internationaux. »

Selon les plans de SMA, le centre d’évaluation CEM examinera des composants électriques pesant jusqu’à 30 tonnes et émettant une chaleur issue de pertes électriques montant jusqu’à 200 kilowatts.

Des mesures d’émission à une distance maximale de dix mètres y seront possibles. SMA testera également ses nouveaux onduleurs centralisés. En outre, il est prévu de mettre le laboratoire à la disposition de sociétés externes pour y effectuer leurs propres mesures.

L’étude de la compatibilité électromagnétique a pour objet de garantir que les composants électroniques utilisés dans les onduleurs photovoltaïques ne génèrent pas d’interférences avec d’autres équipements. En même temps, ces études permettront de mesurer si des ondes électromagnétiques externes peuvent perturber les opérations des onduleurs.