Hespul et Enedis collaborent pour accélérer le développement du solaire

Share

L’objectif commun de ce partenariat signé entre l’association Hespul et le gestionnaire de réseau de distribution Enedis est de « réaliser des démonstrateurs “dans le monde réel” dans la continuité de ce qui a été réalisé notamment par le projet SMAP aujourd’hui terminé », précise Marc Jedliczka, le directeur général de Hespul, à pv magazine. Le projet SMAP, smart grip parc naturel, a permis d’expérimenter le développement des énergies renouvelables en zone rurale au sein du premier démonstrateur smart grid rural.

Dans le cadre de ce partenariat d’intérêt général, les deux organismes s’attacheront à établir un lien entre les outils de type « cadastre solaire » utilisés par les collectivités locales comme moyen de sensibilisation et d’incitation à installer des systèmes photovoltaïques et l’outil « tester mon raccordement en ligne » développé par Enedis. Un autre axe de travail sera consacré au développement de projets photovoltaïques concomitants sur un territoire défini, et plus précisément à l’expérimentation de la mutualisation des travaux et des coûts de raccordement entre producteurs, et entre ces derniers et les consommateurs, en optimisant notamment la programmation des travaux qui traite de manière totalement séparée la production et la consommation. Enfin, le dernier champ d’étude consistera à tester des solutions de pilotage par Enedis des installations solaires de moins de 36 kW.

Les résultats de ces études seront mis à disposition des acteurs du secteur photovoltaïque.

« Ce partenariat est un pas symboliquement important », précise Marc Jedliczka, qui rappelle que la relation avec Enedis n’a pas toujours été harmonieuse. « Et cela ne fait que commencer. » La collaboration concerne également d’autres axes, tels que la formation des agents d’Enedis et des fonctionnalités autour du site photovoltaique.info entretenu par Hespul.