Une plateforme de 1800 m2 inaugurée pour expérimenter les technologies hydrogène

Share

À l’occasion de l’inauguration, 200 personnes étaient présentes au siège de la start-up, à La Ville-aux-Dames, en Indre-et-Loire. Elles ont pu y découvrir la plateforme de 1800 méquipée d’une centrale photovoltaïque de 70 kW, dont l’objectif est de permettre à PowiDian de mettre en œuvre des équipements hydrogène et des technologies innovantes de stockage en conditions réelles.

« C’est un outil indispensable pour valider la cohérence et le bon fonctionnement de nos stations d’énergie (micro-réseaux électriques, groupes électrogènes zéro émission, énergie autonome pour bâtiments ou sites isolés) avant leur déploiement, sachant que la majeure partie des sites sont d’accès difficiles et éloignés », précise la société.

La plateforme comporte notamment un système de pile à combustible pour la production de puissance électrique jusqu’à 100 kW à partir de gaz hydrogène (SSPAC100) ou encore une station d’énergie Sages, dont la fonction back-up permet de fabriquer et de stocker de l’hydrogène lorsqu’elle est alimentée en énergie et de produire elle-même de l’électricité en cas de coupure de courant.

En ce moment, PowiDian teste par exemple des installations de microgrid et de chaîne hydrogène qui permettront de rendre autonome sur le plan énergétique les quatre îles norvégiennes de Froan, ou encore un système de stockage hybride batterie et hydrogène retenu par le Ministère des Armées pour équiper l’île Glorieuse. La start-up développe aussi un projet de groupe électrogène, nommé MobHyl Power, utilisant hydrogène et pile à combustible dont l’ambition est de remplacer les générateurs diesel polluants.

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

En laboratoire, des cellules solaires organiques affichent un gain d’efficacité contre-intuitif de 20 % grâce à l’entropie
16 juillet 2024 Une équipe de chercheurs de l'université du Kansas a découvert que les semi-conducteurs organiques connus sous le nom d'accepteurs non-fullerènes perm...