Longi présente les résultats des tests de ses modules bifaciaux

Share

Le fabricant de modules chinois Longi Solar a publié les résultats d’un test effectué sur ses modules bifaciaux PERC par l’organisme de certification allemand TÜV SÜD.

Selon Longi, les modules ont été testés dans une centrale solaire pilote dans le comté de Ding’an, dans la province insulaire de Hainan, tout au sud de la Chine. Le fabricant a indiqué que les performances du module ont été mesurées dans différentes conditions de réflexion de surface entre septembre 2018 et avril 2019.

La centrale solaire pilote de Hainan

Photo : Longi Solar

Le site avait une irradiation solaire annuelle de 1 668,4 kWh/kWp/m² et une température annuelle moyenne d’environ 24 degrés Celsius. Longi a ajouté que les modules solaires avaient été placés dans des conditions d’ombre similaires, à une hauteur de 1 m à 1,5 m. Le fabricant a installé un irradiateur dans l’acier sur la face avant du module pour enregistrer l’éclairement énergétique des rayons incidents obliques et la précision de l’éclairement énergétique, ainsi que deux irradiateurs situés dans la partie supérieure et inférieure de la face arrière du module pour enregistrer l’éclairement énergétique réfléchi à l’arrière. Des thermocouples ont également été utilisés au centre et sur le bord de l’arrière du module de chaque structure pour tester la température de fonctionnement.

Résultats étonnants de l’albédo

Longi a déclaré qu’il avait testé les modules dans plusieurs endroits ayant des albédos différents (rapport entre l’énergie lumineuse réfléchie et l’énergie lumineuse incidente), notamment de la peinture blanche avec un facteur de réflexion de 67,21 %, du ciment (43,1 %), un sol sableux (40,46 %) et des prairies (16,1 %).

Les rendements énergétiques des modules PERC bifaciaux ont considérablement augmenté lorsqu’ils étaient placés à 1,5 m de hauteur par rapport aux modules PERC monofaciaux testés dans les mêmes conditions — les gains atteignant 10,1 % dans les prairies, 15,82 % sur les surfaces de sable, 14,5 % sur le ciment et 20,59 % sur les surfaces peintes en blanc. Ces résultats, a déclaré Longi, vont dans le sens de la tendance selon laquelle plus le facteur de réflexion de surface est élevé, plus le gain d’énergie est élevé. « Le gain d’énergie atteint 20,59 % sur la surface peinte en blanc avec une réflectivité de 67,21 % et 10,1 % sur la prairie, ce qui est supérieur à la valeur attendue », a déclaré le fabricant.

Selon la société chinoise, les gains supplémentaires apportés par la technologie bifaciale dans la région sont aussi plus importants en été en raison de la durée plus longue des matinées et des après-midis et de la variation périodique de l’angle d’élévation solaire. « La différence entre le gain énergétique en janvier et février 2019 et les autres mois est supérieure à 5 %, principalement en raison du changement de l’angle d’élévation solaire », a déclaré Longi.

Températures plus basses

Le fabricant a également testé la température de fonctionnement des panneaux bifaciaux et monofaciaux à l’aide de capteurs à l’arrière des modules. Les produits bifaciaux fonctionnent à des températures plus basses en raison de l’effet thermique plus faible produit par le plus grand rayonnement infrarouge. La société a également attribué ce résultat à l’utilisation de verre de 2 mm + 2 mm qui, à son avis, présente un meilleur taux de dissipation de la chaleur que les panneaux de verre de 3,2 mm.

« En résumé, le projet pilote TÜV SÜD Hainan a entièrement vérifié l’excellente performance des modules bifaciaux Longi Hi-MO PERC en matière de production d’énergie, et a notamment vérifié les effets de la réflectance, de la hauteur d’installation et du rapport de lumière diffuse sur gain d’énergie bifacial », a déclaré la société.

Longi a lancé le module Hi-MO 4 en mai, avec une efficacité de 18,5-19,2% et une puissance nominale allant jusqu’à 430 W.