Le groupe EDF juge réussie la phase préparatoire de son Plan solaire

Share

Le Plan Solaire vise à faire du Groupe le leader du solaire en France avec un objectif de 30 % de part de marché d’ici 2035 et à installer quelque 30 GW photovoltaïques à cette date. Deux ans après son annonce, la phase préparatoire s’achève, avec de premiers résultats concrets, a signalé EDF lors d’une conférence de presse en début de semaine.

D’abord, concernant les centrales solaires au sol, EDF indique avoir multiplié par sept en deux ans la surface foncière sécurisée, pour atteindre 2 000 hectares. Sur la même période, le volume de projets disposant d’un permis de construire a été multiplié par cinq, et le nombre de projets lauréats des appels d’offres organisés par la Commission de Régulation de l’Energie (CRE) par six (23 projets CRE pour 180 MWc). EDF dispose ainsi de 500 MWc autorisés et s’est renforcé en 2019 par l’acquisition de Luxel.

Sur le segment des grandes toitures et ombrières de parking, EDF indique disposer de 10% du marché environ, avec 130 MWc installés en 2019, soit deux fois plus qu’en 2018.

Par ailleurs, les installations solaires en toiture portées par la filiale EDF ENR, connaissent également un fort développement, signale EDF. Avec 20 % de part de marché, EDF est aujourd’hui leader en France de l’autoconsommation solaire avec plus de 10 000 installations sur le marché résidentiel et une centaine chez les clients industriels et tertiaires.

Pour les particuliers, avec l’offre « mon soleil & moi », EDF estime pouvoir atteindre le millier d’installations par mois en 2020, tandis que pour les professionnels l’objectif de multiplier par trois le nombre d’implantations en autoconsommation l’an prochain.

EDF estime ainsi que la phase préparatoire du Plan Solaire a donc été menée avec succès. Et va entrer désormais dans sa phase de déploiement opérationnel. La durée totale de développement d’un projet solaire, depuis l’identification d’un site jusqu’à la mise en service de l’installation, est actuellement en France de l’ordre de 4 à 5 ans, insiste EDF.

A l’étranger aussi de nombreux dossiers ont progressé en 2019. Ainsi, aux Emirats Arabes Unis, le projet DEWA III, avance, avec 500 MWc sur les 800 MWc, et en Egypte, EDF a mis en service les centrales de Benban (130 MWc). En Inde, 700 MWc de contrats ont été remportés, dont une centrale de 450 MWc à construire. Enfin, aux Etats-Unis, quelque 750 MWc de projets au sol sont en développement, de même que du solaire réparti.

EDF Renouvelables précise qu’il vient de franchir la barre symbolique des 2 000 MW bruts de capacité d’éolien et de photovoltaïque installées en France. Cette accélération dans les énergies renouvelables s’inscrit dans la stratégie CAP 2030 d’EDF, dont l’objectif est de doubler les capacités renouvelables mondiales du Groupe pour les porter à 50 GW nets en 2030, très majoritairement par croissance organique.