La BEI cofinance avec Natixis la construction de 436 MW solaires en Espagne

Share

Lors de la COP25 à Madrid, la Banque européenne d’investissement a signé deux accords importants permettant d’accélérer le développement des énergies renouvelables en Espagne, avec la banque française de financement et d’investissement Natixis. Ainsi, la BEI fournira 66 millions d’euros à Natixis pour soutenir la réalisation de deux projets d’énergie photovoltaïque en Espagne. L’accord a été signé par la vice-présidente de la BEI et responsable de l’action climatique de la Banque, Emma Navarro, et par le haut représentant de la banque Natixis en Espagne, Jean-Philippe Adam.

Huit centrales solaires en Estrémadure, Aragon et Castille-et-León

D’une part, la BEI fournira à Natixis 25 millions d’euros pour le démarrage de huit centrales solaires d’une capacité de 254 MW, qui produiront 438 GWh d’électricité par an. Trois d’entre elles seront situées dans la municipalité de Tordesillas, à Valladolid. Trois autres centrales seront construites à Salamanque, une autre dans la municipalité de Casatejada, à Cáceres, et enfin la dernière sera située à Huesca, dans la municipalité de Poleñino.

Ces centrales appartiennent à Solaria Energía y Medio Ambiente S.A, qui en est également le développeur, le constructeur et l’exploitant. Solaria a été l’un des lauréats de l’appel d’offres pour les nouvelles installations de production d’électricité à partir de sources renouvelables qui s’est tenu en Espagne en juillet 2017.

L’énergie solaire en Andalousie

Le deuxième projet d’énergie solaire soutenu par la BEI sera situé à Séville, dans la ville d’Alcalá de Guadaira. Pour financer sa construction, la banque de l’Union Européenne a fourni à Natixis 41 millions d’euros. Le promoteur du projet est la société espagnole Novasol Invest La Isla, située à Séville et également lauréate des appels d’offres d’énergies renouvelables de 2017. Ce complexe aura une capacité totale de plus de 182 MW et pourra produire environ 341 GWh d’électricité par an.

La semaine dernière, la BEI a également annoncé qu’elle avait créé, en collaboration avec la société IM2 Solar Energy, une plateforme qui construira et exploitera 218 MW d’énergie photovoltaïque en Espagne. Plus précisément, elle participe à hauteur de 26 millions d’euros au projet Solar Storm 200, qui permettra à IM2 de construire 15 centrales solaires situées en Andalousie, dans la Communauté de Valence, à Murcie et en Estrémadure.

Un autre projet financé par la BEI est Talayuela Solar, de 300 MWc : dans ce cas, elle fournira 76,5 millions d’euros pour soutenir l’installation située à Cáceres et portée par Encavis et Solarcentury.

La Banque a récemment annoncé qu’elle cessait de financer des projets d’énergie fossile à partir de fin 2021 et allouerait 1,5 milliard d’euros aux énergies renouvelables.

En 2018, la BEI a fourni près de 1,3 milliard d’euros en Espagne pour soutenir l’action climatique, financer des projets visant à développer des moyens de transport plus propres et à mettre en œuvre de nouveaux procédés de production moins polluants et plus respectueux de l’environnement.