La Syrie lance un appel d’offres pour 63 MW de projets solaires

Share

Le ministère syrien de l’électricité a lancé deux appels d’offres pour la construction de centrales solaires d’une capacité de production cumulée de 63 MW.

L’annonce de l’appel d’offres a été publié via le Conseil de développement des énergies alternatives du Pakistan, après que le ministère syrien des affaires étrangères et des expatriés l’ait transmise pour publication.

Le premier appel d’offres, dont la date limite de dépôt des offres est fixée au 20 mars, porte sur une centrale solaire de 40 MW située près de la centrale au gaz naturel de Jandar, dans le gouvernorat de Homs, en Syrie centrale.

Un deuxième appel d’offres, ayant la même date de dépôt des candidatures, concerne un projet solaire de 23 MW près de Damas.

Reconstruire le pays avec l’énergie solaire

Des années de guerre civile ont paralysé le réseau électrique syrien et le gouvernement du président Bachar al-Assad semble considérer que le solaire à grande échelle pourrait être une option pour relancer les infrastructures. Avec plusieurs centrales électriques hors service et des lignes de transmission détruites, le photovoltaïque à grande échelle offre une solution de remplacement rapide et modulable.

L’Institut Payne pour la politique publique, basé aux États-Unis, a déclaré que les dégradations des infrastructures électriques se sont principalement produites sur les réseaux basse et moyenne tension des zones de combat. Deux centrales électriques conventionnelles ont été détruites : une turbine à vapeur de 1 GW à Alep et une installation de 460 MW à Ziazon.

La Banque mondiale a indiqué en 2007 – quatre ans avant le début de la guerre – que le pays disposait d’une capacité de production d’électricité d’environ 7,5 GW, ajoutant que ces installations étaient insuffisantes pour répondre à la demande de puissance de pointe de 6,56 GW.

Selon les chiffres de l’Agence internationale pour les énergies renouvelables, le pays ne disposait que d’une capacité solaire installée de 1 MW à la fin de 2018.