PV flottant dans le golfe Persique

Share

Le développeur du projet hybride solaire basé à Dubaï, Enerwhere Sustainable Energy DMCC, a achevé la construction d’une centrale photovoltaïque flottante de 80 kW sur la station balnéaire privée de l’île de Nurai à Abu Dhabi.

Le projet, qui fournira de l’énergie à la station, a été construit en mer car l’île ne pouvait pas accueillir un réseau au sol. « Pour une île de villégiature comme l’île de Nurai, c’est bien mieux que d’acquérir de précieux terrains de plage pour lesquels les touristes sont prêts à payer beaucoup plus », a déclaré Stefan Muckstein, le directeur des opérations d’Enerwhere.

Les modules bi-verres du fabricant chinois GCL Poly avec boîtes de jonction IP68 utilisés dans le projet ont été conçus pour des applications marines. « Les modules doivent être absolument étanches pour survivre au brouillard salin constant des vagues pendant 25 ans », ajoute Stefan Muckstein à pv magazine.

Le développeur du projet a utilisé des structures flottantes, des ancrages et des fondations d’une entreprise de génie maritime non identifiée basée aux Émirats arabes unis. Enerwhere a utilisé des onduleurs du producteur chinois Sungrow qui ont été installés sur terre et connectés à un mini-réseau sur l’île. « Cette installation solaire flottante est un projet pilote de 80 kWc, mais même dans cette catégorie, c’est l’une des premières centrales solaires photovoltaïques en haute mer et en eau salée au monde », a déclaré Stefan Muckstein.

Des coûts élevés

« Pour le moment, ce type d’ingénierie n’est pas bon marché », a-t-il ajouté. « Le coût d’une telle installation a du sens dans des endroits comme les petites îles où l’électricité produite par des générateurs diesel conventionnels peut coûter jusqu’à 0,25 $/kWh. »

Le représentant d’Enerwhere prévoit que le coût des installations sur une eau salée chuterait considérablement dès lors que le nombre des installations augmentera, permettant alors le déploiement de ces centrales sur des marchés connectés au réseau avec des prix de l’énergie conventionnels plus bas. « Nous pensons qu’il existe des opportunités immédiates pour les systèmes solaires flottants comme le nôtre pour les îles du Moyen-Orient, y compris le World Island à Dubaï, et potentiellement les plates-formes pétrolières offshore et les Maldives », a déclaré Muckstein.

Dans les eaux calmes au large de l’île de Dubaï, les vagues sont relativement basses et les systèmes flottants sont soumis à des contraintes relativement douces par rapport aux endroits turbulents tels que la mer du Nord, où des projets flottants en eau salée sont testés. Selon Muckstein, les vagues de l’île de Nurai culminent généralement à deux mètres.