Un nouveau PPA solaire pour Iberdrola en Espagne

Share

Heineken Espagne et la compagnie d’électricité espagnole Iberdrola ont signé un contrat d’achat d’électricité à long terme (PPA) lié à une centrale photovoltaïque que le fournisseur d’énergie souhaite construire dans la région de l’Andalousie.

L’accord garantira une électricité verte pour ses quatre brasseries de Heineken en Espagne – à Madrid, Valence, Séville et Jaén – et ses bureaux. Le contrat « permettra à Heineken de devenir un brasseur 100 % neutre en carbone en 2023 », ont indiqué les sociétés dans un communiqué commun.

L’accord de fourniture d’électricité prévoit la construction d’une centrale photovoltaïque à El Andévalo, dans la province de l’Huelva, qui devrait être mise en service cette année.

Du PV dans un parc éolien

Le parc solaire de 50 MW sera construit dans le plus grand complexe éolien d’Europe continentale, le parc éolien El Andévalo de 292 MW, qui est exploité par la société de combustibles fossiles Iberdrola depuis 2010.

La semaine dernière, Iberdrola avait conclu un PPA avec Orange concernant un volume annuel de production de 200 GWh pour ses 9 000 points de vente et bâtiments en Espagne. Cet accord est lié à un parc solaire de 328 MW qu’Iberdrola prévoit de construire dans les municipalités de Ceclavín et Alcántara, dans la région de l’Estrémadure.

Selon un récent rapport publié par le cabinet d’analyses économiques allemand Enervis Energy Advisors, l’Espagne est le marché européen le plus attractif pour les projets solaires liés à des PPA, avec une capacité de 4,39 GW sous contrat.

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

En laboratoire, des cellules solaires organiques affichent un gain d’efficacité contre-intuitif de 20 % grâce à l’entropie
16 juillet 2024 Une équipe de chercheurs de l'université du Kansas a découvert que les semi-conducteurs organiques connus sous le nom d'accepteurs non-fullerènes perm...