À Nantes, la Cité des Congrès se dote des films photovoltaïques d’Armor

Share

Faisant partie du projet européen « mySMARTLife », la ville de Nantes s’engage à prendre des mesures pour réduire ses émissions de CO2 et promouvoir le développement des énergies renouvelables. Pour cela, une subvention à hauteur 4,5 millions d’euros a été accordée entre 2016 et 2021 à dix partenaires : Engie, Enedis, le Cerema, l’IMT Atlantique, Nantes Métropole Habitat, Atlanpole, la Semitan, Nobatek, la Ville de Nantes et Nantes Métropole. C’est dans ce cadre que la Cité des Congrès de Nantes s’est dotée des films photovoltaïques organiques (OPV) Asca, fabriqués par la société Armor, également basée à Nantes.

Ces films Asca, semi-transparents et « prêts-à-coller », ont été installés sur les brise-soleils métalliques d’une façade en verre, qui permettent d’ombrager le bâtiment. Au total, 108 modules BAPV (Building Applied Photovoltaic) de 210 cm x 18 cm ont été utilisés, recouvrant une surface totale de 41 m².

D’une capacité de 972 Wc, ils devraient produire 500 kWh et permettre d’alimenter une borne vidéo d’information et de recharge de smartphones, totalement autonome grâce à l’autoconsommation de l’énergie solaire produite. L’installation pilote, conçue et montée par Engie, est aussi équipée d’une batterie rechargeable pour de l’éclairage temporaire.

L’installation sera monitorée par l’énergéticien pour analyser la production électrique selon différentes conditions de luminosité (lumière directe et diffuse) pendant deux ans.

Les développeurs du projet mettent en avant que « cette nouvelle solution, pour diminuer l’empreinte carbone, démontre le dynamisme de la filière photovoltaïque organique en France avec des films photovoltaïques fabriqués à l’échelle industrielle dans la métropole nantaise et permet ainsi le développement de l’emploi local. » Il s’agit donc non seulement de répondre aux exigences du projet mySMARTLife, mais également de montrer qu’il est possible de mettre en œuvre facilement un système de production d’énergie renouvelable sur de l’existant, notamment avec les films OPV souples, en surimposition, sans avoir besoin de renforcer la structure du bâtiment.