Boralex retenu dans les appels d’offres solaires de l’État de New York

Share

La New York State Energy Research and Development Authority (NYSERDA) a retenu quatre projets de Boralex, totalisant 180 MW, dans le cadre de son appel d’offres lancé en 2019 sous le « Renewable Energy Standard » pour l’achat de Crédits d’énergie renouvelable Tier-1.

Le « Renewable Energy Standard » est l’un des mécanismes mis en place pour permettre à l’État de New York d’atteindre ses objectifs en matière d’énergie propre — 70 % de production d’électricité de sources renouvelables d’ici 2030. Il exige notamment que les services publics et les compagnies d’électricité de l’État se procurent des Crédits d’énergie renouvelable, qui sont octroyés par des producteurs utilisant de nouvelles sources d’énergie renouvelable (appelées Tier-1). Chaque mégawattheure d’électricité produit par une source d’énergie renouvelable éligible (le solaire par exemple) génère un Crédit d’énergie renouvelable.

Boralex et NYSERDA travaillent désormais à conclure des ententes visant l’achat des Crédits d’énergie renouvelable associés à la production d’énergie qui sera générée par chacun des projets.

« Non seulement l’ensemble des projets que nous avons soumissionnés ont été retenus, mais en plus, l’équipe de développement de Boralex est entrée sur le marché new-yorkais il y a moins d’un an et est arrivée à mener ces projets, du concept à l’annonce d’aujourd’hui. Ces projets marquent notre entrée dans le marché américain de l’énergie solaire et représentent une étape importante dans la réalisation des orientations « Croissance » et « Diversification » de notre plan stratégique », souligne Patrick Lemaire, président et chef de la direction de Boralex.

Les quatre projets solaires sélectionnés, Greens Corners (120 MW), Sandy Creek (19,99 MW), Bald Mountain (19,99 MW) et West River (19,99 MW), sont tous situés dans le nord de l’État de New York. La mise en service des quatre centrales est prévue pour fin 2023.

« Ces projets permettront d’engendrer des retombées économiques, sociales et environnementales dans l’État de New York, ainsi que dans leurs comtés, municipalités et commissions scolaires respectives. De plus, ces projets génèreront environ entre 50 (projets de 19,99 MW) et 100 emplois (projet de 120 MW) durant leur construction, en plus de créer des emplois permanents pour en assurer l’exploitation », précise le développeur de projets.

Boralex, qui développe, construit et exploite des sites de production d’énergie renouvelable au Canada, en France, aux États-Unis et au Royaume-Uni, est très actif en France dans le secteur de l’éolien terrestre.